Danon salue la “victoire” de l’extension du mandat de la FINUL
Rechercher

Danon salue la “victoire” de l’extension du mandat de la FINUL

Les Etats-Unis et Israël demandaient que les Casques bleus puissent agir contre les trafics d’armes du Hezbollah

Une patrouille de la FINUL à la frontière israélo-libanaise. Illustration. (Crédit : Hamad Almakt/Flash90)
Une patrouille de la FINUL à la frontière israélo-libanaise. Illustration. (Crédit : Hamad Almakt/Flash90)

Les Nations unies ont étendu mercredi soir le mandat de la mission de maintien de la paix dans le sud du Liban, et donné plus de pouvoirs à ses forces pour qu’elles puissent s’attaquer au trafic d’armes du Hezbollah dans la région.

Par conséquent, la FINUL augmentera ses activités de supervision dans le sud du Liban, notamment en entrant dans les villages où le groupe terroriste est présent.

La résolution souligne que la FINUL a l’autorité pour « prendre toutes les actions nécessaires » dans les régions où elle est déployée, et doit garantir que sa zone d’opération n’est « pas utilisée pour des activités hostiles ».

Danny Danon, ambassadeur d’Israël auprès des Nations unies, a salué cette décision, déclarant dans un communiqué que « la résolution exige que la FINUL ouvre les yeux, et la force à agir contre la montée du terroriste du Hezbollah dans la région. »

Danny Danon, ambassadeur d'Israël à l'ONU, montre au Conseil de sécurité une carte des positions du Hezbollah dans le sud du Liban, pendant une réunion sur le 10e anniversaire de la fin de la deuxième guerre du Liban, le 12 juillet 2016. (Crédit : autorisation)
Danny Danon, ambassadeur d’Israël à l’ONU, montre au Conseil de sécurité une carte des positions du Hezbollah dans le sud du Liban, pendant une réunion sur le 10e anniversaire de la fin de la deuxième guerre du Liban, le 12 juillet 2016. (Crédit : autorisation)

Il a décrit la résolution comme « une victoire pour Israël ». L’Etat juif avait déploré que l’institution internationale n’empêche pas le Hezbollah de se renforcer.

Le Liban avait pour sa part rejeté les appels des Etats-Unis et Israël à modifier la mission de la FINUL, et avait demandé que le mandat de la force de maintien de la paix soit renouvelé sans être modifié.

Après le vote de mercredi, la mission libanaise aux Nations unies a même écrit sur Twitter que le mandat avait été étendu « sans changement ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...