Israël en guerre - Jour 198

Rechercher

Décès de Jean-Michel Rosenfeld, responsable socialiste et survivant de la Shoah

L'homme a expliqué qu’il portait toujours sur lui, dans son portefeuille, l'étoile jaune qui lui avait été imposée pendant la Shoah et qu’il voulait être enterré avec

Jean-Michel Rosenfeld. (Crédit : Famille Rosenfeld / Facebook)
Jean-Michel Rosenfeld. (Crédit : Famille Rosenfeld / Facebook)

Jean-Michel Rosenfeld, homme politique français, responsable socialiste et survivant de la Shoah, est décédé ce 4 mars 2023. Il aurait eu 89 ans ce 5 mars.

L’homme a été chargé de mission auprès de Pierre Mauroy, Premier ministre, pour la presse, la communication et les relations extérieures, de 1981 à 1984, et chef adjoint de cabinet auprès de Michel Delebarre, ministre du Travail, de 1984 à 1986. Il a aussi été premier adjoint au maire du 20e arrondissement de Paris de 1984 à 2008.

Né en 1934 à Paris, il a grandi dans une famille d’origine juive polonaise.

Resté à Paris pendant la Seconde Guerre mondiale, il a porté l’étoile jaune avec sa mère. Ils ont échappé à la Rafle du Vel d’Hiv du 16 juillet 1942 après avoir été cachés par la patronne de celle-ci. Son père, engagé dans l’armée française, a lui été fait prisonnier par les nazis à la défaite de la France en 1940. L’homme a survécu à sa détention, prétendant qu’il n’était pas Juif, et a retrouvé sa femme et son fils en 1945. Jean-Michel Rosenfeld a néanmoins perdu 38 membres de sa famille dans la Shoah, a écrit Libération en 1995.

L’homme a édité les 163 lettres que son père a envoyé à sa famille durant sa captivité. Il a expliqué à la journaliste Elaine Sciolino dans son ouvrage (2015) sur la Rue des Martyrs à Paris qu’il portait toujours sur lui, dans son portefeuille, l’étoile jaune qui lui avait été imposée et qu’il voulait être enterré avec.

Il a rejoint la SFIO (futur Parti socialiste) à la fin des années 1960, et l’équipe de Pierre Mauroy en 1979.

En 2004, il avait déposé plainte à la suite « d’injures racistes de la part de militants » du FN.

Jean-Michel Rosenfeld a publié Je poursuis le chemin (L’Amandier, 2001) et Les Lumières de l’espoir (La Bruyère, 2007).

Il était Officier de la Légion d’honneur et Officier de l’ordre des Arts et des Lettres.

De nombreuses personnalités, notamment des figures socialistes, lui ont rendu hommage sur les réseaux sociaux.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.