Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

Décès de Samuel-Milo Adoner, témoin et rescapé de la Shoah

L'homme a perdu ses parents et cinq frères et sœurs dans la Shoah ; de sa famille, seul lui et une sœur ont survécu

Milo Adoner. (Crédit : capture d’écran memoiresdesdeportations.org)
Milo Adoner. (Crédit : capture d’écran memoiresdesdeportations.org)

Milo Adoner, survivant de la Shoah, figure de la transmission de la mémoire et du combat contre l’antisémitisme, s’est éteint ce mercredi 4 mars à l’âge de 94 ans, a rapporté le mémorial de la Shoah.

Né dans une famille juive polonaise qui a émigré durant l’entre-deux guerres, Milo Adoner a perdu ses parents et cinq frères et sœurs dans la Shoah. De sa famille, seul lui et une sœur ont survécu.

Arrêté avec sa famille sur l’île Saint-Louis à Paris le 23 septembre 1942, sa déportation a duré de longues années. L’homme est passé par les camps de Drancy, Birkenau, Blechhammer et Monowitz (Auschwitz III), avant de participer à la marche de la mort. Il connaitra encore ensuite les camps de Buchenwald et de Niederkirch, avant de retrouver sa liberté le 11 avril 1945. Les nazis lui avaient tatoué sur le bras le numéro 1 612.

Représentant en horlogerie de profession, il a été vice-président de l’Amicale des déportés de Blechhammer, puis son président. Il a aussi été l’un des vice-présidents de l’Union des déportés d’Auschwitz. Il a longtemps témoigné de son expérience des camps dans les lycées. Il avait été décoré Officier de la Légion d’Honneur.

En 1990, il a permis à Joseph Migneret, directeur de l’école de la rue des Hospitalières Saint-Gervais, de recevoir le titre de Juste parmi les nations. L’homme avait caché une famille juive pendant la guerre.

« C’était un ami. Avec cet homme, inlassable passeur de mémoire, c’est la mémoire du quartier qui s’en va », a déclaré Ariel Weil (PS), maire du IVe arrondissement de Paris.

« Triste d’apprendre le décès de Milo Adoner. Rescapé des camps et combattant de la mémoire depuis 75 ans, il laisse une flamme que nous devons tous porter et transmettre à notre tour. Un Mensch est parti. Au nom du B’nai B’rith France, je présente toutes mes condoléances à sa famille », a déclaré Philippe Meyer.

« Milo Adoner z’l fut l’un des grands témoins de la Shoah. Survivant des camps, il a témoigné inlassablement. Il ne se plaignait jamais et nous semblait immortel. Une infinie tristesse accompagne ce Mensh », a écrit le rabbin Gabriel Farhi.

Les obsèques de Milo Adoner auront lieu vendredi 6 mars à 13h au cimetière parisien de Bagneux.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.