Rechercher

Décès du Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, dirigeant des EAU, à l’âge de 73 ans

Le pays a déclaré 40 jours de deuil en l’honneur de son dirigeant ; le prince héritier Mohamed bin Zayed, qui dirige de facto le pays depuis longtemps, devrait lui succéder

Sur cette photo d'archive de 2013, le président des Émirats arabes unis, cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, arrive pour rencontrer la reine Elizabeth II de Grande-Bretagne à Windsor en Angleterre.(Crédit: AP Photo/Kirsty Wigglesworth, pool).
Sur cette photo d'archive de 2013, le président des Émirats arabes unis, cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, arrive pour rencontrer la reine Elizabeth II de Grande-Bretagne à Windsor en Angleterre.(Crédit: AP Photo/Kirsty Wigglesworth, pool).

Le souverain des Émirats arabes unis, Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, est décédé vendredi à l’âge de 73 ans, ont annoncé les médias officiels.

Le pays a connu une ascension fulgurante sur la scène internationale au cours des deux dernières décennies, durant le règne du cheikh Khalifa depuis 2004.

« Le ministère des Affaires présidentielles présente ses condoléances au peuple des Émirats arabes unis et au monde islamique… à l’occasion du décès de Cheikh Khalifa bin Zayed Al-Nahyan, survenu le vendredi 13 mai », a indiqué l’agence de presse officielle WAM.

Le ministère a annoncé une période de deuil de 40 jours et une suspension du travail de trois jours dans tous les ministères et le secteur privé à partir de vendredi, y compris la mise en berne des drapeaux.

Le défunt chef d’État était rarement vu en public depuis un accident vasculaire cérébral en janvier 2014, et le pays a été majoritairement dirigé par son demi-frère Mohamed bin Zayed Al Nahyan, connu sous le nom familier de MBZ.

MBZ, qui a dirigé le processus de normalisation du pays avec Israël en 2020, devrait accéder à la présidence de la petite nation du Golfe.

Le prince héritier d’Abou Dhabi Mohamed bin Zayed al-Nahyan à Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis, le 15 octobre 2019. (Crédit : Alexei Nikolsky, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...