Deri : la défense passive n’est pas prête pour la guerre
Rechercher

Deri : la défense passive n’est pas prête pour la guerre

Pour le ministre de l'Intérieur, "nous avons un échec terrible ici, nous n'avons pas d'inventaire, nous n'avons rien"

Aryeh Deri (à droite) et Avigdor Liberman pendant une session plénière de la Knesset, le 29 juillet 2013. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Aryeh Deri (à droite) et Avigdor Liberman pendant une session plénière de la Knesset, le 29 juillet 2013. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

La défense passive d’Israël pourrait ne pas être préparée aux exigences d’une guerre.

Alors qu’un micro était apparemment en marche, le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri a été entendu dire jeudi au nouveau ministre de la Défense Avigdor Liberman pendant la réunion de cabinet de ce matin-là que « la défense passive n’est pas préparée » à la prochaine guerre.

Ses paroles ont été enregistrées par un micro avant que la réunion ne commence officiellement, apparemment sans qu’il ne le sache, et ont été diffusées jeudi soir par la Deuxième chaîne.

« Nous avons un échec terrible ici, nous n’avons pas d’inventaire, nous n’avons rien », dit Deri à Liberman.

« Je compte soulever largement cela dimanche, cela ne peut continuer », ajoute-t-il, faisant référence à une session spéciale du cabinet consacrée à la préparation de la défense passive convoquée dimanche par le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Deri avancerait le passage de la supervision de la préparation de la défense passive du ministère de la défense au ministère de l’Intérieur, une action recommandée par le conseil de sécurité nationale (CSN).

« Le CSN nous donne des missions, se coordonne avec les conseils locaux », a dit Deri à Liberman en faisant référence à ces recommandations. « Mais il n’y a pas un centime, pas de salaires, rien. Chacun est dans un état de ‘crois-moi’, jusqu’à ce que quelque chose échoue, et là ils comprendront », a-t-il prévenu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...