Israël en guerre - Jour 193

Rechercher

Des chirurgiens d’Ashdod retirent du ventre d’une fillette les restes d’un jumeau

La jeune fille souffrait d'un kyste de 10 kg qui se développait dans son ventre avant que les médecins ne découvrent qu'il contenait les cheveux, les os et le cartilage d'un embryon

Des chirurgiens de l'hôpital universitaire Samson Assuta d'Ashdod retirant les tissus d'un énorme kyste chez une jeune fille de 12 ans, en janvier 2024. (Crédit : Hôpital Assuta)
Des chirurgiens de l'hôpital universitaire Samson Assuta d'Ashdod retirant les tissus d'un énorme kyste chez une jeune fille de 12 ans, en janvier 2024. (Crédit : Hôpital Assuta)

Dans un cas médical rare, les chirurgiens de l’hôpital universitaire Samson Assuta d’Ashdod ont retiré un énorme kyste de l’abdomen d’une jeune fille de 12 ans, contenant les restes fœtaux d’un frère jumeau.

Les médias israéliens ont fait état de la procédure, qui date de janvier, cette semaine, et un porte-parole d’Assuta a confirmé les informations au Times of Israel jeudi.

Les médias n’ont nommé la pathologie, indiquant seulement que les chirurgiens avaient retiré une masse contenant des cheveux, des os et du cartilage qui, selon eux, appartenait à un jumeau mâle qui était entré dans l’embryon de la jeune fille in utero au début de la grossesse.

À première vue, il semble s’agir d’un cas de fœtus in fœtus (FIF), est une anomalie du développement de l’embryon au cours de laquelle un fœtus se trouve inclus à l’intérieur du corps de son jumeau. Cette condition, parfois appelée « jumeau parasite », survient dans 1 naissance sur 500 000 et se présente le plus souvent sous la forme de masse dans l’abdomen.

Les enfants atteints d’un FIF ont généralement le ventre gonflé et dur, comme la fillette israélienne. Si l’enfant présente d’autres symptômes, la situation est généralement découverte à un plus jeune âge.

L’abdomen de la fillette, dont l’identité n’a pas été révélée, était dur et gonflé depuis l’âge de six ans, mais elle n’a jamais ressenti de douleur qui aurait pu indiquer qu’il s’agissait d’un cas de jumeau parasite. D’autres diagnostics possibles ont été envisagés, comme la maladie cœliaque – ou intolérance au gluten. La jeune fille a également été orientée vers des services de conseil en matière de perte et de contrôle de poids.

Une IRM montrant un kyste de 10 kilogrammes rempli de huit litres de liquide et de tissus solides, notamment des cheveux, des os et du cartilage, chez une jeune fille de 12 ans opérée à l’hôpital universitaire Samson Assuta d’Ashdod en janvier 2024. (Crédit : Hôpital Assuta)

Lorsque la famille de la jeune fille s’est adressée au service d’endocrinologie pédiatrique d’Assuta pour obtenir un second avis, les médecins ont demandé une échographie et une IRM. Ces examens ont révélé la présence d’un kyste de dix kilos contenant une énorme quantité de liquide et de matière solide.

« Nous ne savions pas exactement ce que c’était, mais nous savions qu’il s’agissait d’un corps étranger et que nous devions le retirer », a déclaré le Dr. Vadim Kapuler, chef du service de chirurgie pédiatrique d’Assuta.

Au cours de la procédure laparoscopique effectuée par le nombril de la patiente, huit litres de liquide ont été drainés du kyste. L’équipe chirurgicale a ensuite retiré la masse solide qui, à leur grande surprise, contenait des cheveux, des os et du cartilage.

Selon les informations disponibles, les médecins ont déterminé, à la suite d’examens pathologiques, qu’il s’agissait des restes du jumeau de sexe masculin de la jeune fille, qui ne s’était pas développé correctement et dont les tissus avaient été absorbés par la petite in utero.

Le Dr. Kapuler a déclaré que cela s’était probablement produit au cours des premières semaines de la grossesse.

Le fait que le jumeau soit de sexe masculin soulève des questions, car la littérature médicale en ligne indique que les cas de FIF se produisent chez les jumeaux monozygotes monochorioniques-diamniotiques plus communément appelés « vrais jumeaux ». Ces jumeaux sont issus d’un seul ovule fécondé qui se divise, ce qui les rend génétiquement identiques et du même sexe.

Il est donc possible qu’il s’agisse d’un cas irrégulier de syndrome du jumeau disparu, qui est un type de fausse couche d’un embryon sur deux ou plus dans l’utérus. L’embryon affecté cesse de se développer et ses tissus sont absorbés par la mère et le(s) embryon(s) survivant(s). Un embryon disparu est détecté lorsqu’il apparaît sur une échographie et pas sur la suivante.

Selon le site web de la Cleveland Clinic, cette absorption est inoffensive, et jusqu’à 36 % des grossesses par fécondation in vitro (FIV) impliquant des jumeaux multiples sont diagnostiquées avec le syndrome du jumeau disparu.

Des chirurgiens de l’hôpital universitaire Samson Assuta d’Ashdod retirant les tissus d’un énorme kyste chez une jeune fille de 12 ans, en janvier 2024. (Crédit : Hôpital Assuta)

Kapuler a déclaré qu’il n’avait jamais rencontré personnellement un cas comme celui de la jeune fille qu’il a opérée, mais il a cité un taux d’occurrence de 1 sur 4 000 par rapport à 1 sur 500 000 dans le cas de FIF.

Selon lui, l’état de la patiente n’a pas été détecté parce que son corps s’est adapté à la croissance progressive du kyste et parce que celui-ci n’a pas exercé de pression sur l’un de ses organes et ne l’a pas lésé.

« Si elle avait souffert de symptômes tels qu’une occlusion intestinale, de la fièvre ou des vomissements, il aurait été possible de diagnostiquer le problème plus tôt », a-t-il expliqué.

La jeune fille s’est rétablie plus rapidement que prévu et a quitté l’hôpital plus légère de dix kilos moins de 48 heures après avoir été opérée.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.