Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

Des dizaines de milliers de personnes défilent à Londres pour la libération des otages

Sous la bannière "Unis, nous les ramenons à la maison", le plus grand rassemblement pro-israélien au Royaume-Uni depuis le 7 octobre a accueilli des proches d'otages

Des manifestants brandissant des pancartes et des drapeaux israéliens participent à une marche dans le centre de Londres, le 2 juin 2024, pour attirer l'attention sur le sort des otages toujours détenus à Gaza. (Crédit : HENRY NICHOLLS / AFP)
Des manifestants brandissant des pancartes et des drapeaux israéliens participent à une marche dans le centre de Londres, le 2 juin 2024, pour attirer l'attention sur le sort des otages toujours détenus à Gaza. (Crédit : HENRY NICHOLLS / AFP)

Des dizaines de milliers de personnes ont défilé dimanche à Londres pour réclamer le retour des otages israéliens détenus par des groupes terroristes à Gaza depuis le massacre perpétré par le Hamas le 7 octobre.

Sous la bannière « Unis, nous les ramenons à la maison », le rassemblement pacifique a réuni quelque 40 000 participants, selon les organisateurs, ce qui en fait le plus grand rassemblement pro-israélien au Royaume-Uni depuis que la guerre a éclaté à Gaza à la suite de l’attaque terroriste.

Aucune violence ni arrestation n’a été signalée lors de la marche, qui est partie de Lincoln’s Inn Fields, dans le centre de Londres, et s’est terminée à Whitehall, sous étroite surveillance policière. Les sympathisants brandissaient des drapeaux israéliens et des pancartes avec des photos des otages.

Des membres de familles d’otages se sont joints à la marche, notamment des parents d’Omer Neutra, retenu en captivité depuis le 7 octobre, et des parents du sergent Oz Daniel, dont le corps est détenu à Gaza.

« Il est très difficile pour nous de parcourir le monde et de parler aux gens. Mais nous ne pouvons pas rester à la maison et pleurer », a déclaré Amir Daniel, le père d’Oz, à la BBC.

Des ballons jaunes ont été lâchés, couleur qui a été adoptée pour symboliser le sort des captifs, généralement sous la forme de rubans jaunes.

Rassemblement dans le centre de Londres, le 2 juin 2024, pour attirer l’attention sur le sort des otages toujours détenus à Gaza. (Crédit : HENRY NICHOLLS / AFP)

Outre les familles des otages, les orateurs comprenaient l’ancien chef des Amis conservateurs d’Israël, Stuart Polak, et le professeur Daniel Shek, ancien ambassadeur d’Israël en France, selon la BBC.

« Cela fait 240 jours que nos otages ont été enlevés par les terroristes du Hamas à Gaza et nous devons tout faire pour les ramener à la maison maintenant ».

La marche s’est déroulée en parallèle de la parade annuelle de la Journée d’Israël à New York, qui a également marqué le plus grand rassemblement pro-israélien depuis le 7 octobre, mais qui s’est également déroulée sous haute sécurité.

Depuis le début de la guerre, déclenchée lorsque des terroristes du Hamas ont perpétré un massacre à l’intérieur d’Israël le 7 octobre, les Juifs britanniques affirment qu’ils font l’objet d’attaques accrues et ont fait part de leurs craintes concernant les marches pro-palestiniennes et anti-israéliennes répétées à Londres, au cours desquelles des personnes glorifient le Hamas et tiennent un discours anti-israélien et antisémite.

Des militants et partisans pro-palestiniens et anti-Israël brandissant des drapeaux alors qu’ils se rassemblent pour une manifestation ,à Trafalgar Square, dans le centre de Londres, le 30 mars 2024. (Crédit : BENJAMIN CRÉMEL / AFP)

Bien que les marches pro-palestiniennes aient été largement pacifiques, un responsable britannique de la lutte contre le terrorisme a déclaré en mars que les manifestations avaient fait des rues de Londres « une zone interdite aux Juifs tous les week-ends ».

Depuis le 7 octobre, des juifs britanniques disent avoir été victimes d’agressions verbales de la part de certains partisans pro-palestiniens, et des incidents de violence physique ont également été enregistrés.

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 251 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza. Israël a réagi en lançant une campagne militaire dont l’objectif vise à détruire le Hamas, à l’écarter du pouvoir à Gaza et à libérer les otages.

Des manifestants brandissant des pancartes et des drapeaux israéliens participent à une marche dans le centre de Londres, le 2 juin 2024, pour attirer l’attention sur le sort des otages toujours détenus à Gaza. (Crédit : HENRY NICHOLLS / AFP)

On estime que 120 des 251 otages enlevés par le Hamas le 7 octobre se trouvent toujours à Gaza, mais certains ne sont plus en vie. 105 civils ont été libérés au cours d’une trêve d’une semaine à la fin du mois de novembre, et quatre otages ont été remis en liberté avant la trêve. Trois otages, dont une soldate, ont été secourus vivants par les forces israéliennes, et les corps de 19 otages ont également été récupérés, dont trois ont été tués par erreur par l’armée lors d’un incident tragique en décembre.

L’armée israélienne a confirmé la mort de 37 personnes, qui sont toujours détenues par le Hamas et ses complices, tuées le 7 octobre ou en captivité, sur la base de nouvelles informations et des découvertes obtenues par les troupes opérant à Gaza. Une personne est portée disparue depuis le 7 octobre.

Le Hamas détient par ailleurs les corps des soldats de Tsahal Oron Shaul et Hadar Goldin depuis 2014, ainsi que deux civils israéliens, Avera Mengistu et Hisham al-Sayed, qui sont tous deux censés être en vie après être entrés dans la bande de Gaza de leur propre chef en 2014 et 2015 respectivement.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.