Des Israéliens suspectés de jets de pierres contre le Premier ministre de l’AP
Rechercher

Des Israéliens suspectés de jets de pierres contre le Premier ministre de l’AP

L'incident s'est produit près du carrefour où des Israéliens auraient lancé des pierres tuant une Palestinienne. Un responsable parle d'une augmentation des attaques "Prix à payer"

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

A titre d'illustration : Des résidents juifs des implantations lancent des pierres près du village d'Hawara, en Cisjordanie, après l'assassinat de cinq personnes dans l'implantation juive voisine d'Itamar, le samedi 12 mars 2011. (AP Photo/Nasser Ishtayeh)
A titre d'illustration : Des résidents juifs des implantations lancent des pierres près du village d'Hawara, en Cisjordanie, après l'assassinat de cinq personnes dans l'implantation juive voisine d'Itamar, le samedi 12 mars 2011. (AP Photo/Nasser Ishtayeh)

Des résidents israéliens des implantations sont soupçonnés d’avoir lancé des pierres sur le convoi du Premier ministre de l’Autorité palestinienne Rami Hamdallah dans le nord de la Cisjordanie la semaine dernière.

Un passager à l’intérieur de l’un des véhicules a été légèrement blessé par des éclats de verre, a déclaré un responsable de la Défense au Times of Israel mercredi soir, confirmant un reportage de la chaîne publique Kan.

Selon un porte-parole du gouvernement de l’AP, deux personnes ont été blessées lors de l’incident, qui a eu lieu à 2 heures du matin à Noël, à leur retour de la messe de minuit à Bethléem.

La nouvelle a été confirmée alors que le responsable de la défense israélienne avait averti que les militants d’extrême droite en Cisjordanie étaient « enhardis » et avait averti que des attaques sporadiques de la part des résidents des implantations pourraient devenir de plus en plus violentes.

Le Premier ministre de l’Autorité palestinienne Rami Hamdallah salue la foule à son arrivée à Gaza City le 13 mars 2018 (Crédit : AFP PHOTO / MAHMUD HAMS)

Les jets de pierres de la semaine dernière ont eu lieu près du carrefour de Tapuah, où, en octobre, une grosse pierre a été lancée sur un véhicule conduit par Yakoub Rabi. Cette pierre a traversé le pare-brise et a frappé sa femme Aisha à la tête, tuant cette mère de 47 ans, qui avait huit enfants.

Une enquête a été ouverte sur l’incident, les responsables de la défense estimant de plus en plus que les résidents israéliens des implantations étaient responsables de ces jets de pierres. Cependant, un embargo a été imposé sur la plupart des détails de l’enquête.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...