Des manifestants protestent devant le tribunal lors du procès de l’assassin de Duma
Rechercher

Des manifestants protestent devant le tribunal lors du procès de l’assassin de Duma

Deux terroristes juifs sont accusés d’avoir lancé une bombe incendiaire qui a tué 3 Palestiniens en Cisjordanie l’année dernière

Amiram Ben-Uliel, qui a été inculpé dimanche 3 janvier 2016, pour assassinat dans les meurtres de la famille Dawabsha à Duma (Autorisation)
Amiram Ben-Uliel, qui a été inculpé dimanche 3 janvier 2016, pour assassinat dans les meurtres de la famille Dawabsha à Duma (Autorisation)

Des dizaines de personnes ont manifesté jeudi devant le Tribunal du District de Lod lors de l’audience du procès des Juifs accusés d’avoir tué trois membres d’une famille palestinienne dans une attaque incendiaire contre leur foyer dans le village de Cisjordanie de Duma.

Des proches de la famille Dawabsha, dont trois ont été tués dans l’attaque mortelle du 31 juillet 2015, se trouvaient parmi ceux qui ont pris part à la manifestation, selon le site d’information en hébreu Ynet.

La police était sur place pour sécuriser la manifestation.

Amiram Ben-Uliel, âgé de 21, de Jérusalem, et un jeune de 16 ans anonyme ont été inculpés en janvier pour l’attaque, qui a conduit à la mort d’Ali Saad Dawabsha, âgé de 18 mois, et de ses parents Riham et Saad, qui ont succombé à leurs blessures peu après. Ben-Uliel a été inculpé pour meurtre tandis que le mineur, qui n’aurait pas participé directement à l’attaque incendiaire, a été accusé de complicité.

Ahmed Dawabsha, âgé de 6 ans et seul survivant de l’attaque, a été grièvement blessé. Il a finalement quitté l’hôpital vendredi dernier, presque un an jour pour jour après l’attaque incendiaire.

Dawabsha a passé l’année dernière à l’hôpital pour enfants Sheba Centre médical (aussi connu comme l’Hôpital Tel Hashomer) à Ramat Gan, où il était soigné pour des brûlures aux deuxièmes et troisièmes degrés sur 60 % du corps.

Ahmed Dawabsha dans sa chambre de l'hôpital Tel Hashomer, le 23 décembre 2015. (Crédit : Simona Weinglass/Times of Israel)
Ahmed Dawabsha dans sa chambre de l’hôpital Tel Hashomer, le 23 décembre 2015. (Crédit : Simona Weinglass/Times of Israel)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...