Des militants travaillistes recueillent des signatures pour chasser Gabbay
Rechercher

Des militants travaillistes recueillent des signatures pour chasser Gabbay

Les militants sont mécontents de la gestion du parti par Gabbay et de sa décision surprise de dissoudre l'alliance entre l'Union sioniste et Hatnua de Tzipi Livni

Le président de l'Union sioniste, Avi Gabbay (à gauche), annonce la rupture brutale de l'Union sioniste avec son ancienne partenaire, Tzipi Livni, chef de l'opposition, pendant une réunion du parti à la Knesset, le 1er janvier 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)
Le président de l'Union sioniste, Avi Gabbay (à gauche), annonce la rupture brutale de l'Union sioniste avec son ancienne partenaire, Tzipi Livni, chef de l'opposition, pendant une réunion du parti à la Knesset, le 1er janvier 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)

Des militants du Parti travailliste ont commencé à recueillir les signatures des membres du parti afin d’évincer le dirigeant Avi Gabbay, selon les médias israéliens.

Cet élan s’inscrit dans un contexte de mécontentement croissant du parti d’opposition à l’égard de la direction de Gabbay et à la suite de sa décision surprise de dissoudre l’alliance de l’Union sioniste avec Hatnua, de Tzipi Livni.

Alors que les sondages indiquent que le Parti travailliste pourrait tomber à seulement sept sièges lors des élections à la Knesset en avril, deux législateurs du parti ont appelé plus tôt aujourd’hui Gabbay à envisager de démissionner.

Gabbay, ancien PDG du géant des télécommunications Bezeq et ministre de la Protection de l’environnement, a remporté les élections des primaires pour la direction du Parti travailliste en 2017.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...