Des milliers de personnes au mur Occidental pour la bénédiction sacerdotale
Rechercher

Des milliers de personnes au mur Occidental pour la bénédiction sacerdotale

Avec une sécurité renforcée, les fidèles ont été invités dans une soucca par les grands rabbins et le rabbin du mur Occidental

Des milliers d’Israéliens se sont rassemblés mercredi au mur Occidental à Jérusalem, pour la traditionnelle bénédiction sacerdotale qui a lieu deux fois par an.

La cérémonie voit les descendants masculins de la caste des prêtres Kohanim se rassembler pour réciter une bénédiction. Elle est réalisée tous les jours par les juifs pieux dans les synagogues dans tout Israël, et les bénédictions de masse au mur Occidental ont lieu pendant les fêtes de Pessah et de Souccot.

Le mur Occidental est le lieu le plus proche du mont du Temple où les juifs peuvent prier légalement. Même s’ils sont autorisés à visiter le mont, où se tenaient les deux anciens Temples juifs, les juifs n’ont pas le droit d’y prier.

Les visites juives sur le mont du Temple, aujourd’hui occupé par la mosquée Al-Aqsa et le Dôme du Rocher, déclenchent souvent des tensions, et les cérémonies de bénédiction sont organisées avec une sécurité renforcée.

La police a arrêté mercredi matin un adolescent juif suspecté de s’être agenouillé en allant sur le mont du Temple.

La police israélienne a ensuite indiqué que huit autres fidèles juifs ont été expulsés du mont du Temple, après « avoir violé les consignes de visite, » dans une référence apparente à la prière sur le site saint, interdite aux visiteurs juifs.

Selon la police, 1 115 personnes ont visité le mont du Temple mercredi, 275 d’entre eux étaient Juifs.

Les deux grands rabbins du pays et le rabbin du mur Occidental devaient accueillir la foule près du mur dans une grande soucca, une structure temporaire érigée pour la durée de la fête en mémoire des cabanes que les Israélites auraient construites, selon la Bible, pendant l’exode d’Egypte.

Le président du parti ultra-orthodoxe Shas, Aryeh Deri, ministre de l'Intérieur, lors d'une réunion du groupe parlementaire de son parti à la Knesset, le 23 mai 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le président du parti ultra-orthodoxe Shas, Aryeh Deri, ministre de l’Intérieur, lors d’une réunion du groupe parlementaire de son parti à la Knesset, le 23 mai 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Dimanche, le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri, qui préside également le parti ultra-orthodoxe Shas, avait appelé tous les juifs israéliens à converger vers le mur Occidental pour la bénédiction sacerdotale afin de contrer une résolution controversée votée par les états membres de l’UNESCO qui ignorent la relation des juifs au mont du Temple et au mur Occidental.

« Cette année, nous viendrons, en multitude, à Jérusalem, au mur Occidental, à la bénédiction sacerdotale. Ce mercredi, […], nous serons tous là. Nous enverrons un message clair : personne ne nous séparera de nos lieux saints », avait écrit Deri sur Facebook.

La résolution de l’UNESCO, proposée par l’Algérie, l’Egypte, le Liban, le Maroc, le sultanat d’Oman, le Qatar et le Soudan, a été adoptée la semaine dernière en commission et ratifiée mardi. Elle n’utilise que les noms musulmans des lieux saints de la Vieille Ville de Jérusalem et critique sévèrement Israël pour ses « agressions provocantes qui violent la sainteté et l’intégrité » de la zone. La résolution a été largement condamnée par les politiciens israéliens de gauche comme de droite.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...