Après le vote de l’UNESCO, Deri appelle à une prière en nombre au mur Occidental
Rechercher

Après le vote de l’UNESCO, Deri appelle à une prière en nombre au mur Occidental

Une forte présence à la bénédiction sacerdotale de mercredi montrerait à l’ONU qu’elle ne “peut pas séparer les juifs des lieux saints juifs”, dit le ministre de l'Intérieur

Des milliers de personnes rassemblées au mur Occidental pour la cérémonie de bénédiction sacerdotale annuelle de Souccot, le 30 septembre 2015. (Crédit : Flash90)
Des milliers de personnes rassemblées au mur Occidental pour la cérémonie de bénédiction sacerdotale annuelle de Souccot, le 30 septembre 2015. (Crédit : Flash90)

Le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri, du parti ultra-orthodoxe Shas, a appelé dimanche les juifs israéliens à converger mercredi vers le mur Occidental pour envoyer un message à la branche culturelle des Nations unies, l’UNESCO, déclarant que le peuple juif ne sera jamais séparé de ses lieux saints.

Le ministre a exhorté les juifs à assister en nombre à la bénédiction sacerdotale annuelle de la fête de Souccot pour défier la résolution controversée votée la semaine dernière par les états membres de l’UNESCO qui ignore la relation des juifs au mont du Temple et au mur Occidental.

« Cette année, nous viendrons, en multitude, à Jérusalem, au mur Occidental, à la bénédiction sacerdotale. Ce mercredi, le deuxième jour de Hol Hamoed [les jours intermédiaires de la fête], nous serons tous là. Nous enverrons un message clair : personne ne nous séparera de nos lieux saints », a écrit Deri sur Facebook.

Dans son post, le ministre a invoqué le commandement biblique de se rendre dans la ville pendant Souccot, qui commence cette année dimanche soir, et a noté que la plus récente tradition de réciter la bénédiction sacerdotale en nombre au mur Occidental [deux fois par an, pendant les fêtes de Pessah et Souccot], a été rendue possible depuis qu’Israël a saisi la Vieille Ville de Jérusalem à la Jordanie pendant la guerre des Six Jours de 1967.

Le ministre de l'Intérieur Aryeh Deri arrive à la réunion hebdomadaire du cabinet dans les bureaux du Premier ministre, à Jérusalem, le 17 juillet 2016. (Crédit : Alex Kolomoisky/Pool)
Le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri arrive à la réunion hebdomadaire du cabinet dans les bureaux du Premier ministre, à Jérusalem, le 17 juillet 2016. (Crédit : Alex Kolomoisky/Pool)

La résolution de l’UNESCO, proposée par l’Algérie, l’Egypte, le Liban, le Maroc, Oman le Qatar, et le Soudan, et adoptée la semaine dernière par une commission, n’utilise que les noms musulmans pour les lieux saints de la Vieille Ville de Jérusalem, et a sévèrement critiqué Israël pour ce qui a été appelé des « agressions provocatrices qui violent la sainteté et l’intégrité » de la zone. La résolution a attiré les condamnations des politiques israéliens de droite comme de gauche.

La Russie fait partie des 25 pays à avoir voté en faveur de la résolution. L’Estonie, l’Allemagne, la Lituanie, les Pays-Bas, les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont voté contre la résolution. La France, la Grèce, l’Italie, l’Espagne et la Suède se sont abstenus.

Le mur Occidental est une petite section d’un mur de soutien bien plus grand qui soutenait la place sur laquelle les deux anciens Temples juifs se tenaient autrefois. Au dessus du mur se trouve le mont du Temple, le lieu le plus saint du judaïsme, sur lequel se dresse la mosquée Al-Aqsa, le troisième lieu saint de l’islam.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...