Des Palestiniens accusés d’avoir déraciné des arbres en mémoire d’Ori Ansbacher
Rechercher

Des Palestiniens accusés d’avoir déraciné des arbres en mémoire d’Ori Ansbacher

Une altercation a éclaté entre des résidents d'implantation et des Palestiniens vendredi ; l'armée est intervenue

Des amis et des proches aux funérailles d'Ori Ansbacher, dans l'implantation juive de Tekoa, en Cisjordanie, le 8 février 2019 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des amis et des proches aux funérailles d'Ori Ansbacher, dans l'implantation juive de Tekoa, en Cisjordanie, le 8 février 2019 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Des résidents d’implantations en Cisjordanien ont accusé des Palestiniens d’avoir déraciné 50 arbres plantés en mémoire d’Ori Ansbacher, la jeune femme de 19 ans violée et tuée dans une forêt aux abords de Jérusalem, par un Palestinien.

Des résidents d’implantation qui ont planté ce verger vendredi se sont affrontés à des Palestiniens et l’armée est intervenue pour mettre un terme à l’altercation, a rapporté Ynet.

Les Israéliens ont indiqué avoir remarqué que les Palestiniens avaient déraciné des arbres plantés dans l’implantation de Tekoa, dans le Gush Etzion, ou a vécu Ansbacher, et dans l’implantation de Nokdim.

Le corps d’Ansbacher avait été découvert le 7 février dans la forêt d’Ein Yael, aux abords de Jérusalem, où elle travaillait auprès de jeunes enfants dans le cadre de son service national.

Arafat Irfaiya, 29 ans, a été arrêté par la police deux jours plus tard, et a reconstitué l’attaque aux policiers, selon les médias. Les équipes médico-légales avaient trouvé sur les lieux du crime des éléments le reliant au meurtre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...