Des Palestiniens blessés à Jérusalem, affrontements en Cisjordanie
Rechercher

Des Palestiniens blessés à Jérusalem, affrontements en Cisjordanie

Le Croissant Rouge palestinien a dit que plus de 20 personnes ont été blessées dans les manifestations dimanche soir, pas de blessés signalés du côté israélien

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

La police des frontières tire une grenade paralysante pour disperser les fidèles musulmans palestiniens à l'extérieur de la porte des Lions de la Vieille Ville de Jérusalem le 22 juillet 2017. (Crédit : AFP / Ahmad Gharabli)
La police des frontières tire une grenade paralysante pour disperser les fidèles musulmans palestiniens à l'extérieur de la porte des Lions de la Vieille Ville de Jérusalem le 22 juillet 2017. (Crédit : AFP / Ahmad Gharabli)

Plus de vingt Palestiniens ont été blessés dans des affrontements récents qui ont éclaté dans la nuit de dimanche à Jérusalem et en Cisjordanie alors que les Palestiniens continuaient à protester contre les mesures de sécurité à l’entrée du Mont du Temple de Jérusalem.

La violence prolongée intervient après la mort de trois Palestiniens qui ont été tués dans des affrontements avec les forces israéliennes vendredi pendant des émeutes au sujet des détecteurs de métaux du Mont du Temple, et deux autres sont morts samedi, y compris un homme décédé lorsqu’un cocktail Molotov qu’il s’apprêtait à lancer sur les forces de sécurité a explosé prématurément.

Vendredi, un Palestinien âgé de 19 ans est entré dans l’implantation de Cisjordanie de Halamish et a poignardé à mort trois membres de la famille Salomon lors d’un repas de Shabbat en l’honneur de l’arrivée d’un nouveau petit-fils.

Des milliers de Musulmans se sont rassemblés devant la Porte des Lions, à côté du lieu saint, connu chez les Musulmans comme Haram Al-Sharif (le Noble Sanctuaire). A la fin des prières, des émeutes ont éclaté et la police a dispersé la foule avec des grenades assourdissantes et d’autres moyens anti-émeutes.

Le Croissant Rouge palestinien a déclaré que deux personnes ont été blessées et emmenées de la Porte du Lions vers l’hôpital avec des blessures suite aux affrontements.

Dans la Vallée du Jourdain, un homme palestinien a été légèrement blessé par un tir de l’armée après avoir essayé d’échapper à des soldats.

Selon l’armée, les troupes ont arrêté son véhicule à proximité du village bédouin de Jiftlik et ont demandé à l’homme de présenter ses papiers. Il leur a dit qu’il les avait laissés chez lui.

Lors du trajet pour aller chez lui, suivi par les soldats, il a essayé de leur échapper avec son véhicule puis à pied. Après qu’il a ignoré leurs avertissements, les soldats lui ont tiré dans la jambe. L’homme a reçu un premier traitement sur place et a ensuite été emmené par le Croissant Rouge palestinien pour un soin plus complet.

Ailleurs, deux adolescents palestiniens ont été légèrement blessés par un tir de Tsahal alors qu’ils approchaient l’implantation de Tzofim, à proximité de la ville de Qalqilya en Cisjordanie.

Les secouristes de l’armée israélienne les ont soignés sur place.

Selon l’armée, ils mettaient le feu à des pneus à proximité de l’implantation lorsqu’un soldat israélien leur a ordonné de partir, puis a tiré dans leur direction.

Il y a aussi eu des affrontements au checkpoint de Qalandiya, situé entre Jésuralem et Ramallah. Le Croissant Rouge palestinien a déclaré dans un communiqué qu’il traitait 10 personnes blessées là-bas.

Trois personnes ont été blessées par des balles en caoutchouc, six ont souffert d’inhalation de gaz lacrymogène et une personne a été blessée après une chute, a précisé le Croissant rouge.

Le Croissant Rouge palestinien a également déclaré avoir soigné 15 personnes blessées pour inhalation de gaz lacrymogène à Abu Dis.

A l’entrée de Bethléem, des manifestants ont mis le feu à des détecteurs de métaux.

La zone de la Porte des Lions a été la scène d’attaque terroriste mortelle le 14 juillet quand trois terroristes Arabes israéliens ont tué deux officiers de police israéliens, utilisant des armes qu’ils avaient introduites dans l’enceinte. L’attaque mortelle a poussé Israël à installer des détecteurs de métaux au point d’accès de la Porte des Tribus pour le mont afin d’empêcher d’autres entrées d’armes, ce qui a rendu furieux les fidèles et entraîné de violentes manifestations de masse.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...