Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

Des parents français font leur alyah pour honorer leur fils tombé à Gaza

Suite au décès de leur fils Benjamin Elmkayes, Marlène et Lucien ont décidé d’immigrer en Israël et de s’installer à Jérusalem, pour "que la lumière de la vie de notre fils continue à briller"

Marlène et Lucien Elmkayes, dont le fils cadet Benjamin est tombé au combat contre le Hamas à Gaza le 8 novembre 2023. (Crédit : Autorisation)
Marlène et Lucien Elmkayes, dont le fils cadet Benjamin est tombé au combat contre le Hamas à Gaza le 8 novembre 2023. (Crédit : Autorisation)

Pour la famille Elmkayes de France, l’alyah a toujours été un espoir, mais un espoir qu’ils gardaient dans un coin de leur tête. Tragiquement, il aura fallu la mort de leur fils lors d’une bataille à Gaza pour leur donner l’élan final et leur permettre de changer de vie.

La famille est arrivée cette semaine avec le soutien de l’International Fellowship of Christians and Jews (IFCJ), de l’Agence juive pour Israël et du ministère israélien de l’Immigration et de l’Intégration. Elle a choisi de vivre à Jérusalem, la ville que son fils aimait tant, « afin de s’assurer que la lumière de la vie de notre fils continuera à briller malgré sa mort ».

Benjamin Elmkayes est arrivé en Israël à l’âge de 15 ans, puis a servi dans les rangs de l’armée israélienne. Après les événements du 7 octobre, Benjamin s’est immédiatement présenté au service de réserve en tant que soldat de combat dans le Corps du Génie Militaire. Le 8 novembre, alors qu’il opérait dans la bande de Gaza, il a été tué à l’âge de 29 ans. Cadet des six enfants de Marlène et Lucien, sa mère raconte qu’en dépit de la distance physique qui les séparait, « il a toujours été très proche de moi et de toute la famille ». « Il était bien connu au sein de son unité militaire comme quelqu’un qui aimait vraiment sa terre et qui était toujours là pour écouter les autres et les aider dans la mesure du possible. »

Alors qu’il devait se marier en novembre, mais que la célébration a été reportée en raison de la guerre, ses parents se trouvaient en Israël au moment de la mort de Benjamin, qu’ils avaient vu brièvement quelques jours auparavant. Un colis alimentaire que sa mère lui avait préparé a été retrouvé parmi ses affaires après sa mort. « Juste avant d’apprendre la nouvelle, j’ai eu le sentiment que quelque chose de terrible s’était produit. À 20 heures ce soir-là, des représentants de Tsahal se sont rendus au domicile de ma sœur à Netanya. Je l’ai entendue crier et j’ai tout de suite su. »

Benjamin Elmkayes, tombé au combat contre le Hamas à Gaza le 8 novembre 2023. (Crédit : Autorisation)

Après la période de shiva, la famille est retournée en France, mais au fond de leur cœur, ils savaient que le moment était venu de faire leur alyah.

« Benjamin rêvait que nous vivions tous ensemble en Israël et nous savions que la meilleure chose à faire était de concrétiser ce rêve le plus tôt possible. Nous savons que le fait de vivre en Israël nous permettra de perpétuer son souvenir de manière très concrète », déclare Lucien.

La famille a quitté la France dans le cadre d’un groupe organisé par l’IFCJ, l’Agence juive et le ministère de l’Immigration et de l’Intégration.

Marlène et Lucien Elmkayes, dont le fils cadet Benjamin est tombé au combat contre le Hamas à Gaza le 8 novembre 2023. (Crédit : Autorisation)

La présidente de l’IFCJ, Yaël Eckstein, a déclaré que « c’est un moment doux-amer dont nous sommes les témoins ». « Nous savons qu’il s’agit d’une famille dont le rêve personnel de s’installer en Israël se réalise enfin […] et pourtant, elle le fait d’une manière si douloureuse. C’est surtout maintenant que nous réalisons que chaque Juif qui rentre en Israël en ces temps difficiles proclame le message le plus puissant que le peuple juif est vivant et qu’il ne sera pas vaincu. Cette famille qui fait son alyah est une façon si belle et si appropriée de saluer et d’honorer l’héritage de Benjamin et son sacrifice pour la défense de notre patrie. L’association souhaite aux Elmkayes et à tous ces nouveaux olim [immigrants] un grand mazal tov. Nous continuerons à aider et à soutenir tous ceux qui souhaitent rentrer chez eux, toujours. »

Benjamin Elmkayes tombé au combat contre le Hamas à Gaza le 8 novembre 2023. (Crédit : Autorisation)

« La décision de Benjamin Elmkayes de s’engager et de servir dans Tsahal pour défendre le peuple et l’État d’Israël est un reflet inspirant de la bravoure remarquable de jeunes Juifs du monde entier en faveur de notre Terre et de la nation juive. Par ses actions héroïques, son destin sera à jamais lié à celui de notre nation en acceptant la responsabilité ultime qui lui incombe, celle de la défense physique de l’État d’Israël. L’héritage de Benjamin et l’esprit de dévouement à ces idéaux devraient toujours être une source de fierté incroyable pour sa famille et continuer à inspirer d’autres personnes sur ce que cela signifie de se soucier si profondément du peuple juif », a déclaré le président de l’Agence juive, Doron Almog.

« Les parents de Benjamin, qui a fait son alyah seul pour s’enrôler et défendre la patrie et qui est tombé au combat, poursuivent le chemin de leur fils héroïque. Il y a quelques mois, j’ai rencontré Marlène et Lucien lors d’un salon de l’alyah à Paris et j’ai été ému aux larmes lorsqu’ils m’ont annoncé qu’ils faisaient leur alyah, et je suis heureux que cela se soit produit aujourd’hui. En tant que ministère, nous nous efforcerons de les aider par tous les moyens nécessaires pour qu’ils s’intègrent le mieux possible », a déclaré le ministre de l’Immigration et de l’Intégration, Ofir Sofer.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.