Israël en guerre - Jour 263

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Benjamin Elmkayes, soldat franco-israélien tué 3 jours après la date prévue de son mariage

Suite à la mort de son fils au combat à Gaza, le 8 novembre, sa mère a décidé de faire à son tour son alyah

Le sergent-chef (réserviste) Eliahou Benjamin Elmakayes, tué au combat à Gaza le 8 novembre 2023. (Autorisation)
Le sergent-chef (réserviste) Eliahou Benjamin Elmakayes, tué au combat à Gaza le 8 novembre 2023. (Autorisation)

Le sergent-chef (réserviste) Eliahou Benjamin Elmkayes, 29 ans, soldat de la 551e Brigade de réserve de parachutistes et de commandos, a été tué lors de combats dans le centre de la bande de Gaza mercredi 8 novembre.

Elmakayes avait quitté la France pour s’installer en Israël il y a une dizaine d’années, afin de réaliser son rêve de servir dans une unité de combat de Tsahal, selon un reportage diffusé sur la Douzième chaîne.

Elmakayes devait épouser sa fiancée, Yoana Jordo, le 5 novembre, mais le mariage a été reporté après qu’ils ont tous deux été mobilisés, et il a été tué trois jours après la date prévue de leur union.

Les parents du soldat seul, qui étaient venus de France pour le mariage, l’ont à la place enterré au cimetière national du Mont Herzl à Jérusalem.

Le sergent-chef (réserviste) Eliahou Binyamin Elmakayes, 29 ans, a été tué au combat à Gaza. Il devait épouser sa fiancée, Yoana Jordo, photographiée ici. (Capture d’écran : Douzième chaîne ; utilisé conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur)

Sa mère, Marlène, qui a eu 8 enfants (Benjamin était le dernier), a témoigné auprès du réseau Qualita.

« Mon fils est un garçon exceptionnel. Je suis extrêmement fier de mon fils. Il était pour le pays. Il était pour le monde. Il aimait tout le monde et tout le monde l’aimait. Pour moi c’est un héros, un tsadik, mon ange. Il le restera pour l’éternité », a-t-elle dit avec émotion.

Elle a indiqué que son fils avait étudié à l’école Ozar HaTorah de Créteil, à la yeshiva de Kfar Maimon à Netivot, puis au lycée français de Jérusalem, où il a eu son bac S. De retour en France pour ses études, il a vite décidé de retourner en Israël, seul pays où il voulait vivre, puis est rentré dans l’armée.

Suite à la mort de son fils, sa mère a décidé de faire à son tour son alyah.

L’un des amis proches de Benjamin, David Dorfman, a déclaré à Ynet qu’il était « un gars avec un cœur en or. Toujours souriant, toujours aux petits soins pour les autres. C’est une perte difficile », a-t-il déclaré, soulignant que les deux hommes s’étaient rencontrés dans l’armée. « Il a fait son alyah spécialement pour ça, il voulait servir au combat. »

Raphael Jordo, le frère de Yoana, a déclaré au journal Israel Hayom qu’« au lieu d’aller sous la houppa, nous irons au cimetière ».

« C’était un sioniste, un vrai patriote, qui aimait sa patrie, avec un cœur exceptionnellement bon, qui aidait toujours les autres, un homme gentil et souriant. Benjamin n’avait peur de rien, toute sa vie n’était qu’une générosité sans fin. »

La famille et les amis du sergent-chef (réserviste) Eliahou Benjamin Elmakayes tué lors d’une opération terrestre dans la bande de Gaza, lors de ses funérailles au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, le 9 novembre 2023. (Crédit : Oren Ben Hakoon/Flash90)

Jordo a déclaré que celui qui devait devenir son beau-frère voulait simplement se marier et fonder une famille. « Il aimait les enfants. Nous sommes sous le choc. Mes parents sont venus en Israël pour un mariage, et au lieu de cela, nous, l’amour de sa vie, sa famille élargie et proche devons l’enterrer, avec douleur et un profond chagrin. »

57 soldats israéliens ont été tués depuis le début de l’incursion terrestre israélienne à Gaza, et près de 400 depuis le 7 octobre, date à laquelle quelque 3 000 terroristes ont fait irruption en Israël depuis la bande de Gaza par voie terrestre, aérienne et maritime, tuant quelque 1 200 personnes et prenant plus de 240 otages de tous âges sous un déluge de milliers de roquettes tirées sur les villes et les villages israéliens.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.