Des quartiers de deux villes bédouines du sud confinés
Rechercher

Des quartiers de deux villes bédouines du sud confinés

Les données montrent un léger ralentissement du taux d'infection alors que le Premier ministre a annoncé le gel de la levée de toutes les restrictions liées au coronavirus

Des membres d'une équipe médicale de Magen David Adom, portant un équipement protecteur, manipulent un échantillon de test de COVID-19 sur un lieu de test au volant, le 22 mars 2020. (Flash90)
Des membres d'une équipe médicale de Magen David Adom, portant un équipement protecteur, manipulent un échantillon de test de COVID-19 sur un lieu de test au volant, le 22 mars 2020. (Flash90)

Les ministres du gouvernement ont voté jeudi le placement de certaines parties de deux villes bédouines du sud sous cordon sanitaire partiel, alors que le nombre de cas de coronavirus en Israël continue d’augmenter, passant à 20 000 infections en tout depuis le début de la pandémie en février.

Les fermetures d’une semaine de deux quartiers de Rahat et d’un quartier d’Arara (Néguev) semblent être les premiers ordres de ce type donnés depuis qu’Israël a commencé à lever progressivement les restrictions début mai, et laissent présager un retour des restrictions de mouvement, les taux d’infection semblant avoir explosé pour atteindre près de 300 cas quotidiens confirmés ces derniers jours.

Les données du ministère de la Santé ont montré un léger ralentissement des nouvelles infections pour jeudi, mais le total a tout de même atteint 20 036, avec 4 201 patients actifs.

Actuellement, 38 patients sont gravement malades, dont 28 sont placées sous respirateur artificiel. Pendant ce temps, 42 patients se trouvent dans un état modéré, a annoncé le ministère de la Santé.

Rahat et Arara, deux des plus grandes villes bédouines du nord du Néguev, ont toutes deux vu le nombre de cas augmenter ces derniers jours. Les ministres ont décidé de ne pas imposer de mesures de confinement dans les quartiers de Jaffa qui ont également vu le nombre d’infections augmenter.

Depuis 8 heures vendredi matin, les résidents d’Arara et de Rahat seront confinés à leur domicile et ne pourront quitter les lieux que pour se rendre à leur travail dans leur ville respective.

Le centre de la ville Bédouin de Rahat dans le sud d’Israël, le 16 février 2014. (Hadas Parush/Flash90)

Dans un communiqué, le ministère de la Santé estime que la quantité accrue d’informations concernant les directives de distanciation sociale, les campagnes d’information et les efforts de mise en quarantaine des personnes malades s’étaient avérés insuffisants dans ces quartiers.

A Jaffa, qui a connu une baisse relative ces derniers jours après une première recrudescence des cas, les écoles seront fermées et les rassemblements limités à 10 personnes dans les quartiers d’Ajama, de Tsahala et de Shikunei Hisachon.

Tel-Aviv-Jaffa connaît l’un des taux de contamination les plus élevés au cours de cette deuxième vague épidémique, le nombre de cas augmentant régulièrement depuis le début du mois.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...