Des recrues blessées dans un attentat à Jérusalem prêtent finalement serment
Rechercher

Des recrues blessées dans un attentat à Jérusalem prêtent finalement serment

Neuf recrues blessées la nuit dernière lors d'un attentat terroriste à Jérusalem ont participé à leur cérémonie de prestation de serment militaire dans une base de Golani

Une des 12 nouvelles recrues blessées lors de l'attentat à la voiture-bélier à Jérusalem mercredi 5 février 2020, assiste à la cérémonie de prestation de serment militaire sur une base de Golani, le 6 février 2020. (Crédit : capture d'écran Twitter)
Une des 12 nouvelles recrues blessées lors de l'attentat à la voiture-bélier à Jérusalem mercredi 5 février 2020, assiste à la cérémonie de prestation de serment militaire sur une base de Golani, le 6 février 2020. (Crédit : capture d'écran Twitter)

Neuf des douze nouvelles recrues de Tsahal qui ont été blessées la nuit dernière lors d’un attentat terroriste à Jérusalem ont participé à leur cérémonie de prestation de serment militaire dans une base de Golani.

Les recrues devaient assister à une cérémonie de prestation de serment au mur Occidental aux petites heures du matin, quand l’attaque a eu lieu. Trois autres soldats sont toujours à l’hôpital.

Un des soldats blessés a déclaré : « Nous allons bien, le pire est derrière nous. »

« Aucune attaque terroriste ne saurait nous arrêter », a déclaré le commandant de la brigade Golani, Shai Kalper.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a par ailleurs fait une déclaration aux médias depuis un poste de contrôle militaire dans le sud de Jérusalem, s’adressant directement au président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas après les trois attaques menées contre des Israéliens jeudi.

« Abu Mazen », a-t-il dit, en utilisant le nom de guerre d’Abbas, « nous ferons tout ce qui est nécessaire pour nous protéger, délimiter nos frontières et assurer notre avenir. Nous le ferons avec ou sans vous. »

« Tout cela ne vous aidera pas – les coups de couteau, ni les [attentats à la voiture-bélier], ni les coups de feu ou l’incitation [à la haine] », a prévenu Netanyahu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...