Des suprémacistes incitent leurs membres à contaminer Juifs et policiers – FBI
Rechercher

Des suprémacistes incitent leurs membres à contaminer Juifs et policiers – FBI

L'agence a intercepté des messages des mouvements néo-nazis et suprématistes blancs encourageant les malades à se rendre dans les lieux de rassemblement des Juifs

Illustration d'un badge du FBI (Crédit : Autorisation Wikipedia)
Illustration d'un badge du FBI (Crédit : Autorisation Wikipedia)

Des groupes d’extrême droite aux Etats-Unis incitent leurs membres à répandre délibérément le nouveau coronavirus mortel aux policiers et aux Juifs, a rapporté dimanche ABC News en citant une alerte du FBI qu’elle a pu consulter.

L’agence a intercepté des messages envoyés par des néo-nazis et des tenants de la suprématie blanche encourageant les membres infectés à essayer de transmettre le virus aux Juifs en se rendant « dans tous les lieux où ils peuvent être rassemblés, y compris les marchés, les bureaux politiques, les commerces et les lieux de culte », a écrit le bureau du FBI à New York dans une alerte envoyée jeudi dernier.

La police a également été suggérée comme cible à attaquer avec des vaporisateurs contenant des fluides corporels.

« Les membres des groupes extrémistes s’encouragent mutuellement à propager le virus, s’il est contracté, par le biais de fluides corporels et d’interactions personnelles », a écrit le FBI, selon le rapport.

Le Secure Communities Network, un groupe qui coordonne la protection des groupes juifs et des synagogues aux États-Unis, a déclaré à ABC que les extrémistes utilisent la pandémie de coronavirus pour promouvoir leurs propres théories de conspiration.

« A mesure que le coronavirus s’est répandu, nous avons observé comment les adeptes de la suprématie blanche, les néo-nazis et d’autres s’en sont servis pour mener leurs propres théories de conspiration, répandre la désinformation et inciter à la violence sur leurs plateformes en ligne » depuis « l’idée que les Juifs ont créé le virus du coronavirus pour vendre des vaccins jusqu’à celle d’encourager les adeptes contaminés à essayer de propager la maladie à la communauté juive et aux forces de l’ordre », a déclaré le directeur du SCN, Michael Masters.

Selon Alex Friedfeld, un chercheur du Centre sur l’extrémisme de l’Anti-Defamation League (ADL), les extrémistes ont commencé à promulguer l’idée en janvier que le coronavirus avait été créé par une cabale de Juifs, à peu près au moment où le virus a été détecté pour la première fois.

« La théorie conspirationniste la plus populaire est que les Juifs utilisent ce virus comme un moyen de faire du profit », a déclaré Friedfeld au Times of Israël la semaine dernière. « Ils disent que les Juifs l’ont fabriqué et vont profiter de l’effondrement des marchés par le biais de délits d’initiés. »

En date de dimanche, 30 000 cas de COVID-19 ont été diagnostiqués aux États-Unis, et au moins 389 personnes sont mortes de la maladie causée par le coronavirus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...