Rechercher

Des violences de résidents juifs contre des Palestiniens, l’armée ne réagit pas

2 Palestiniens seraient blessés ; dans un autre incident, des habitants d'implantation ont pénétré sur un terrain de jeu en Cisjordanie avant d'être expulsés par l'armée

Un soldat israélien se tient à l'écart alors que des habitants d’implantation israéliens pénètrent sur un terrain de jeu palestinien à Susiya, un hameau palestinien de Cisjordanie, le samedi 6 novembre 2021 (Crédit : Guy Butuvia).
Un soldat israélien se tient à l'écart alors que des habitants d’implantation israéliens pénètrent sur un terrain de jeu palestinien à Susiya, un hameau palestinien de Cisjordanie, le samedi 6 novembre 2021 (Crédit : Guy Butuvia).

Des habitants d’implantations israéliens masqués ont été filmés en train de jeter des pierres sur une maison palestinienne près de Burin, dans le centre de la Cisjordanie, samedi, tandis que des soldats israéliens présents sur les lieux semblaient ne pas réagir.

Selon le groupe de défense des droits Yesh Din, qui documente les violences des habitants d’implantations contre les Palestiniens, deux résidents palestiniens de Burin ont été blessés par les jets de pierres.

« L’attaque elle-même a duré environ un quart d’heure, pendant lequel d’autres habitants de Burin sont arrivés pour aider les membres de la famille à se défendre. À ce moment-là, les soldats ont tiré des grenades lacrymogènes sur les Palestiniens », a rapporté Yesh Din.

Selon l’armée israélienne, seuls quelques soldats sont initialement arrivés sur les lieux de l’incident, que l’armée a qualifié d’affrontement entre Palestiniens et habitants d’implantations. L’unité a ensuite attendu des renforts, dont un commandant supérieur, selon l’armée.

« Lorsque les renforts sont arrivés sur les lieux, la confrontation a été dispersée », a déclaré un porte-parole militaire.

Il n’y a pas eu d’arrestation.

L’organisme de surveillance Yesh Din a signalé 37 incidents liés à la violence d’habitants d’implantations depuis le début de la récolte des olives. Environ neuf d’entre eux concernaient des attaques directes contre des agriculteurs palestiniens, a déclaré le groupe de défense des droits.

Lors d’un autre incident, des dizaines d’habitants d’implantations israéliens ont pénétré sur un terrain de jeu dans le hameau palestinien de Susiya, dans les collines du sud d’Hébron. Selon des militants israéliens de gauche présents sur les lieux, ils ont expulsé les enfants palestiniens qui se trouvaient sur le terrain de jeu.

Dans des vidéos de la scène, on peut les voir s’affairer sur le terrain de jeu, entourés par l’armée, sans qu’il y ait de signes de lutte. Ils seraient restés dans l’aire de jeux pendant environ une demi-heure avant que les policiers ne les dispersent.

L’armée israélienne a déclaré qu’ils étaient entrés sur le terrain de jeu dans le cadre d’une « confrontation » dans la région. L’armée a déclaré que les vidéos ne reflétaient « pas le déroulement de l’incident ».

« La confrontation a débordé vers le village… où les habitants d’implantations sont entrés dans un terrain de jeu local. Les troupes de l’armée israélienne, de la police des frontières et de la police israélienne ont séparé les parties et ont évacué les Israéliens de la zone en question », a déclaré un porte-parole militaire israélien.

Des habitants d’implantations israéliens entrent dans un terrain de jeu palestinien à Susiya, un hameau palestinien en Cisjordanie, le samedi 6 novembre 2021. (Crédit : Guy Butuvia)

Le parlementaire Meretz Mossi Raz a envoyé une pétition urgente demandant au ministre de la Défense Benny Gantz d’enquêter sur les deux incidents.

« La violence des colons atteint de nouveaux sommets dans sa quantité et sa cruauté, tandis que les soldats des Forces de défense israéliennes restent là et soutiennent ce comportement », a déclaré Raz dans un tweet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...