Deux personnes arrêtées pour avoir agressé un ado juif à Manchester
Rechercher

Deux personnes arrêtées pour avoir agressé un ado juif à Manchester

La police appelle les témoins à se manifester et traitent l’attaque sur quatre Juifs orthodoxes comme un crime raciste

Bowker Vale, Manchester, en Angleterre, où quatre juifs ont ete attaqués (Google Streetview)
Bowker Vale, Manchester, en Angleterre, où quatre juifs ont ete attaqués (Google Streetview)

Deux adolescents ont été arrêtés tôt jeudi matin pour l’agression d’un adolescent juif à Manchester qui l’a laissé dans le coma.

Les adolescents arrêtés sont suspectés d’avoir causé de graves blessures physiques et des troubles violents.

La police de Manchester appelle aussi des témoins de l’attaque, qui a eu lieu à la gare près d’Heaton Park, situé au cœur de la communauté juive du nord de Manchester, à se manifester.

La victime, Moshe Fuerst, âgé de 17 ans, a été hospitalisée après l’attaque où il a subi de graves blessures à la tête. Il est sorti du coma lundi soir après avoir souffert d’hémorragie dans son cerveau.

Il était l’un des quatre jeunes juifs orthodoxes attaqués la nuit du 5 septembre par trois hommes à la gare près d’Heaton Park, situé dans le cœur de la communauté juive de Manchester.

« Les trois arrestations démontrent que la police prend très au sérieux cet incident, qui j’espère pourra rassurer la communauté juive et les citoyens en général », a déclaré le chef de la Police de Manchester Tony Lloyd au journal basé à Londres Jewish Chronicle.

Lloyd a déclaré que la police traite l’affaire comme un crime raciste, ajoutant : « Je veux dire clairement que toutes les informations de crimes racistes seront traitées avec sévérité.

Nous avons vu une augmentation significative des crimes racistes en particulier des crimes antisémites, qui ont augmenté de plus du double par rapport à l’année passée ».

Michaël, le père de Fuerst, a déclaré que l’attaque avait été perpétrée par un groupe de « garçons non juifs qui étaient ivres », et qui ont eu « beaucoup de joie, du fait qu’ils frappaient un enfant juif ».

L’attaque est survenue alors que la police de Londres a annoncé une forte augmentation des agressions antisémites lors des douze derniers mois précédant juillet 2015.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...