Rechercher

DiCaprio investit dans Aleph Farms, start-up israélienne de viande artificielle

L'acteur et militant écologiste a contribué à la récente et importante levée de fonds de l’entreprise israélienne

Leonardo DiCaprio à la projection du film "The Revenant" à Rome en janvier 2016, et un steak Aleph Farms en février 2021. (Crédits : AP/Gregorio Borgia et Aleph Farms)
Leonardo DiCaprio à la projection du film "The Revenant" à Rome en janvier 2016, et un steak Aleph Farms en février 2021. (Crédits : AP/Gregorio Borgia et Aleph Farms)

Le célèbre acteur américain Leonardo DiCaprio, aussi militant écologiste, a investi dans Aleph Farms, start-up israélienne spécialisée dans la viande artificielle, cultivée directement à partir de cellules animales non génétiquement modifiées et issues d’une vache vivante, « sans nuire aux animaux et avec un impact réduit sur l’environnement » selon la société.

Si le montant qu’il a versé n’a pas été dévoilé, sa contribution entrait dans le cadre d’une récente et importante levée de fonds, qui a permis à l’entreprise israélienne de lever 105 millions de dollars. DiCaprio sera aussi conseiller de la société.

Il a également investi dans Mosa Meat, entreprise internationale basée à Maastricht, aux Pays-Bas, qui exerce dans ce même secteur agro-alimentaire futuriste.

Aleph Farms a présenté, en 2018 et 2021, les premiers steak et faux-filet cultivés. Mosa Meat a dévoilé, en 2013, le premier hamburger cultivé.

« L’un des moyens les plus efficaces de lutter contre la crise climatique est de transformer notre façon de consommer. Mosa Meat et Aleph Farms répondent à la demande mondiale de bœuf, tout en résolvant certains défis liés à la production industrielle de cette viande. Je suis heureux de les rejoindre en tant que conseiller et investisseur, alors qu’ils s’apprêtent à proposer le bœuf cultivé aux consommateurs », a déclaré Leonardo DiCaprio.

Une entrecôte produite à partir de cellules de viande cultivées en laboratoire par la start-up israélienne Aleph Farms. (Autorisation : Aleph Farms/Technion Institute of Technology)

Alors que la consommation mondiale de viande devant augmenter de 40 à 70 % d’ici 2050, la viande cultivée pourrait offrir une alternative afin de réduire les effets négatifs de la production industrielle de viande bovine.

Les entreprises du secteur estiment également que cette innovation permettra de consommer de la viande de qualité sans que les consommateurs n’aient à modifier radicalement leurs habitudes. Selon les analystes, le marché de la viande cultivée pourrait atteindre 25 milliards de dollars d’ici 2030.

« La vision de Leonardo DiCaprio est étroitement liée à notre mission chez Mosa Meat. Nous sommes ravis de l’accueillir en tant que conseiller et investisseur afin que l’on travaille ensemble pour nourrir durablement les générations actuelles et futures », a déclaré Maarten Bosch, PDG de Mosa Meat.

« En tant qu’écologiste engagé, nous souhaitons la bienvenue à Leonardo DiCaprio dans notre conseil consultatif et parmi nos investisseurs de premier plan. Notre équipe s’est engagée à améliorer la durabilité de notre projet au niveau global et nous sommes ravis que Leo partage notre vision », a déclaré le Dr. Didier Toubia, PDG d’Aleph Farms.

« Avec sa passion et son dévouement pour l’action climatique, nous espérons que cette collaboration nous mènera vers de grandes choses ensemble », a ajouté Toubia dans une vidéo.

« Les questions alimentaires touchent tout le monde, et nous devrions tous être impliqués pour qu’un changement se produise », a-t-il déclaré.

Pour produire sa viande, Aleph Farms s’appuie sur la capacité des animaux à développer constamment des tissus musculaires et isole les cellules qui en sont responsables. La société reproduit ensuite les conditions optimales pour que ces cellules se développent en tissu, en faisant en quelque sorte « pousser » de la viande à l’extérieur de l’animal.

Le tissu est ainsi cultivé dans des réservoirs qui agissent comme des fermenteurs, similaires à ceux d’une brasserie. Là, les cellules sont nourries et façonnées par une technologie 3D qui fabrique la viande.

L’équipe de direction d’Aleph Farms, de gauche à droite : la professeure Shulamit Levenberg du Technion, co-fondatrice et conseillère scientifique en chef ; Didier Toubia, co-fondateur et PDG ; et Dr. Neta Lavon, directrice de la technologie et vice-présidente de la recherche et du développement. (Crédit : Rami Chaloch)

La société Aleph Farms a été cofondée en 2017 par Didier Toubia, The Kitchen Hub du Groupe Strauss et la professeure Shulamit Levenberg de la faculté d’ingénierie biomédicale du Technion – Institut Israélien de technologie. Elle compte parmi ses investisseurs internationaux L. Catterton, DisruptAD (ADQ), BRF, Migros, Thai Union et Cargill.

La société prévoit de se lancer sur le marché en 2022 et a récemment signé un accord avec le Mitsubishi Corporation’s Food Industry Group pour s’implanter au Japon.

La Leonardo DiCaprio Foundation a octroyé 100 millions de dollars de subventions pour différentes causes écologiques – la protection des lions, la restauration des mangroves, la défense des droits autochtones ou encore pour un meilleur accès à l’énergie solaire abordable.

En 2019, il s’est associé à des investisseurs milliardaires et des philanthropes pour créer une nouvelle organisation à but non lucratif, Earth Alliance, chargée de lutter contre le changement climatique et les menaces contre la biodiversité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...