Israël en guerre - Jour 198

Rechercher

Elkin et Edelstein demandent un soutien accru à l’Ukraine et une défense antimissile

En visite à Kiev, les élus ont appelé le gouvernement à cesser de rester de côté, affirmant qu'il devrait plutôt offrir un soutien sans équivoque au pays déchiré par la guerre

Le député du Likud Yuli Edelstein (G), le président ukrainien Volodymr Zelensky (C) et le député HaMahane HaMamlahti Zeev Elkin à Kiev le 20 février 2023. (Crédit : Yuli Edelstein/Twitter)
Le député du Likud Yuli Edelstein (G), le président ukrainien Volodymr Zelensky (C) et le député HaMahane HaMamlahti Zeev Elkin à Kiev le 20 février 2023. (Crédit : Yuli Edelstein/Twitter)

Un député du Likud et un législateur de l’opposition en visite dans l’Ukraine ravagée par la guerre ont lancé un appel commun mardi pour qu’Israël apporte un soutien accru à Kiev, notamment une assistance militaire, que Jérusalem s’est abstenue de fournir depuis que la Russie a envahi le pays il y a un an.

« Israël doit étendre de manière significative son soutien à l’Ukraine », ont déclaré Yuli Edelstein (Likud) et Zeev Elkin (HaMahane HaMamlahti) dans une déclaration commune.

Les deux hommes ont appelé Israël à apporter son aide dans tous les domaines, y compris sur le plan militaire, notant que sa technologie pourrait aider à protéger les civils, l’indépendance et la liberté de l’Ukraine.

« Nous sommes favorables à une coopération tangible entre Israël et l’Ukraine en matière de défense aérienne et de défense antimissile, ainsi qu’à des mesures plus défensives », ont-ils déclaré au président ukrainien Volodymyr Zelensky lors d’un voyage à Kiev lundi.

Leur appel est l’un des premiers lancés par des législateurs – de la coalition ou de l’opposition – pour qu’Israël prenne une position plus claire sur la question. Edelstein est le président de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset et Elkin est l’un des plus hauts responsables du Parlement.

La déclaration est une sorte de volte-face pour Elkin, qui s’est abstenu d’exprimer une position aussi ferme en faveur de l’Ukraine lorsqu’il faisait partie de la coalition gouvernementale l’année dernière et a joué un rôle dans l’élaboration de la position relativement neutre d’Israël sur l’invasion russe.

Les deux législateurs sont nés en Ukraine et étaient autrefois de proches confidents du Premier ministre Benjamin Netanyahu, mais ils se sont depuis brouillés avec le leader du Likud, ce qui a probablement atténué l’impact de leur appel. Edelstein a été relégué au bas de la liste du Likud après avoir annoncé qu’il défierait Netanyahu pour la direction du parti, tandis qu’Elkin, qui a longtemps été le traducteur de Netanyahu lors de ses rencontres avec le dirigeant russe Vladimir Poutine, a rejoint un parti rival en 2020.

Jusqu’à présent, Israël a accepté de fournir à l’Ukraine 22,5 millions de dollars d’aide humanitaire et de mettre en place un hôpital de campagne pour soigner les Ukrainiens blessés pendant les premiers jours de la guerre. En visite dans le pays la semaine dernière, le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen a annoncé de nouvelles mesures de soutien, notamment une garantie de prêt de 200 millions de dollars pour les soins de santé et les infrastructures civiles, ainsi qu’une promesse de développer un « système d’alerte précoce intelligent ».

Mais lors du même voyage, Cohen a évité de blâmer directement Moscou lors de sa visite à Boutcha, où des témoins ont décrit les atrocités généralisées commises par les forces russes pendant leur occupation, y compris le massacre de centaines de personnes.

Israël a également refusé les demandes répétées de l’Ukraine pour un soutien militaire, arguant qu’il devait maintenir une relation de travail avec la Russie, qui contrôle le ciel de la Syrie qu’Israël utilise pour empêcher l’Iran d’établir une présence militaire à sa frontière nord.

Zelensky a réitéré sa demande vendredi, affirmant que Kiev avait besoin de la Fronde de David, un système israélien de défense antimissile de moyenne portée afin de vaincre le « Goliath russe ».

Zelensky a rencontré Edelstein et Elkin à Kiev lundi et les deux hommes ont ensuite publié une déclaration commune affirmanet qu’ils avaient dit au président ukrainien qu’Israël « ne peut pas rester sur la touche en ce moment ».

« Israël peut et doit faire beaucoup plus que ce qu’il a fait jusqu’à présent », ont déclaré les députés, qui dirigent la commission d’amitié parlementaire Israël-Ukraine.

« Nous devons cesser d’avoir peur et adopter une position active sans équivoque, conforme aux valeurs morales fondamentales, comme on l’attend de tout pays occidental. »

« Tous ceux qui sont coupables de crimes de guerre contre l’humanité doivent porter la responsabilité », ont-ils ajouté, pointant du doigt la Russie pour avoir bombardé des zones civiles. « En tant que fils de l’Ukraine dont les proches vivent aujourd’hui en Ukraine sous les bombardements [russes], nous savons, grâce à des témoins oculaires, combien c’est dur pour vous aujourd’hui. »

Les législateurs ont également été conduits dans un laboratoire ukrainien faisant des recherches sur les drones de fabrication iranienne utilisés par la Russie dans l’offensive militaire de cette dernière.

« L’Iran transforme l’Ukraine en son terrain d’essai militaire et cela est dangereux pour Israël », a déclaré le MKS après avoir visité le laboratoire.

Les législateurs ont déclaré que le ministère ukrainien de la Défense souhaitait coopérer avec Israël sur la menace des drones iraniens et ont demandé aux députés de promouvoir cette initiative à la Knesset.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.