Entretien téléphonique entre les chefs de diplomatie d’Oman et d’Israël
Rechercher

Entretien téléphonique entre les chefs de diplomatie d’Oman et d’Israël

Youssef ben Alaoui Abdallah, ministre omanais chargé des Affaires étrangères, a évoqué avec Gabi Ashkenazi les "récents développements dans la région"

Le ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi s'exprime lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas, le 10 juin 2020. (Ministère des Affaires étrangères/Autorisation)
Le ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi s'exprime lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas, le 10 juin 2020. (Ministère des Affaires étrangères/Autorisation)

Le ministre omanais chargé des Affaires étrangères a reçu lundi un appel téléphonique du chef de la diplomatie israélienne, avant de s’entretenir avec un responsable palestinien, a annoncé une source officielle à Mascate.

Youssef ben Alaoui Abdallah a évoqué avec Gabi Ashkenazi les « récents développements dans la région », a écrit le ministère omanais des Affaires étrangères dans une série de tweets.

Ce contact officiel est le premier entre Oman et Israël depuis l’annonce jeudi de la normalisation des relations entre les Emirats arabes unis et l’Etat hébreu.

Oman a exprimé vendredi son « soutien » à cet accord « historique » négocié par les Etats-Unis. « Nous espérons que cette décision contribuera à établir une paix complète, juste et durable au Proche-Orient », avait déclaré un porte-parole officiel omanais.

En dépit de l’absence de relations diplomatiques, ce pays arabe du Golfe avait eu de nombreux contacts avec Israël ces dernières années et le défunt sultan Qabous avait reçu en 2018 à Mascate le Premier ministre ministre israélien Benjamin Netanyahu.

À l’occasion de son entretien lundi avec M. Ashkenazi, le ministre omanais a « réaffirmé avec clarté la position (d’Oman) appelant à une paix globale, juste et durable » au Proche-Orient, selon les tweets du ministère omanais.

Il a également plaidé pour une « reprise du processus de paix en vue de satisfaire aux droits légitimes du peuple palestinien qui aspire à un Etat indépendant avec Jérusalem-Est pour capitale, ce qui est conforme à la position arabe ».

Jibril Rajoub, haut responsable du Fatah, dans la ville de Ramallah en Cisjordanie, le 6 juin 2018. (Flash90)

Le responsable de la diplomatie omanaise a ensuite reçu un appel téléphone de Jibril Rajoub, secrétaire général du Comité central du mouvement Fatah du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

M. Rajoub a exprimé au responsable omanais son « appréciation du rôle du sultanat et sa politique équilibrée et sage envers les questions arabes et en premier lieu la question palestinienne », selon les tweets du ministère omanais.

Les Palestiniens ont fustigé la normalisation des relations entre Israël et les Emirats arabes unis. Cette démarche va « tuer » la solution à deux Etats, « renforcer les extrémistes » et éloigner la possibilité d’une paix israélo-palestinienne, a soutenu dimanche l’Autorité palestinienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...