Rechercher

Entretiens de l’émir du Qatar en Iran

Selon l'agence de presse officielle du Qatar, la visite portait sur "le renforcement de la coopération" et "des questions régionales et internationales d'intérêt commun"

Sur cette photo publiée par le site officiel du bureau de la présidence iranienne, le président Ebrahim Raisi, à droite, et l'émir qatari Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani s'entretiennent lors de leur point de presse conjoint au palais de Saadabad à Téhéran, en Iran, le 12 mai 2022. (Crédit : Bureau de la présidence iranienne via AP)
Sur cette photo publiée par le site officiel du bureau de la présidence iranienne, le président Ebrahim Raisi, à droite, et l'émir qatari Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani s'entretiennent lors de leur point de presse conjoint au palais de Saadabad à Téhéran, en Iran, le 12 mai 2022. (Crédit : Bureau de la présidence iranienne via AP)

L’émir du Qatar, Tamim ben Hamad Al Thani, a eu des entretiens avec le président iranien Ebrahim Raïssi au début d’une visite jeudi en Iran, selon la télévision d’Etat.

Cette visite à Téhéran survient alors que les négociations lancées il y a un an à Vienne entre Téhéran et les grandes puissances pour une relance de l’accord de 2015, censé encadrer le programme nucléaire de l’Iran, sont au point mort depuis mars.

Le pacte est moribond depuis le retrait unilatéral en 2018 des Etats-Unis sous Donald Trump, qui ont réimposé des sanctions étouffantes à Téhéran, entraînant en riposte un désengagement progressif de l’Iran de l’accord.

L’émir du Qatar a appelé à davantage de dialogue pour débloquer les discussions.

Proche allié de Washington, le Qatar entretient également des liens étroits avec l’Iran, avec qui il partage le plus grand gisement de gaz au monde.

L’émir Tamim, à la tête d’une délégation politique et économique, a été accueilli à l’aéroport par le premier vice-président iranien, Mohammad Mokhber, selon les images de la télévision.

Il a été plus tard reçu par le président Raïssi dans un palais du nord de la capitale.

Une conférence de presse conjointe est prévue dans la journée, selon l’agence de presse officielle Irna.

« La coopération bilatérale en parallèle avec l’interaction régionale, le déblocage de fonds iraniens, la coopération dans l’organisation de la Coupe du monde 2022, la poursuite des échanges de prisonniers et la coopération en matière d’énergie », sont des sujets inscrits à l’ordre du jour de la visite, selon Irna.

L’agence de presse officielle du Qatar indique pour sa part que la visite porte notamment sur « le renforcement de la coopération entre les deux pays dans divers domaines, ainsi que des questions régionales et internationales d’intérêt commun ».

Le président iranien avait effectué une visite au Qatar en février, sa première à un pays arabe du Golfe.

La visite à Téhéran de l’émir du Qatar coïncide avec celle du coordinateur de l’Union européenne des négociations sur le nucléaire, Enrique Mora.

Le diplomate européen a eu jeudi des entretiens avec le négociateur en chef iranien Ali Bagheri pour la deuxième journée d’affilée, selon Irna.

Le chef de la diplomatie de l’UE, Josep Borrell, avait déclaré samedi au Financial Times qu’il cherchait une « voie médiane » pour lever les blocages qui menacent de saboter les négociations nucléaires.

Il avait qualifié la mission d’Enrique Mora à Téhéran de « dernière cartouche ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...