États-Unis : un candidat démocrate déplore ses propos antisémites
Rechercher

États-Unis : un candidat démocrate déplore ses propos antisémites

Ibraheem Samirah assure qu'il "regrette sincèrement" des remarques qu'il avait formulées il y a 5 ans, où il jugeait que financer Israël était pire que financer le KKK

Ibraheem Samirah, un candidat démocrate américain à la Chambre des délégués de Virginie, en janvier 2019. (Crédit : capture écran/YouTube)
Ibraheem Samirah, un candidat démocrate américain à la Chambre des délégués de Virginie, en janvier 2019. (Crédit : capture écran/YouTube)

JTA — Un candidat démocrate américain à la Chambre des délégués de Virginie qui se décrit comme un « réfugié palestinien de seconde génération » s’est excusé pour des publications antisémites et anti-Israël sur les réseaux sociaux.

« Cette campagne de diffamation se réfère à des publications Facebook vieilles de 5 ans datant de mes années universitaires passionnées, des publications qui, après réflexion et avec le temps, je regrette sincèrement et pour lesquelles je m’excuse profondément, » a déclaré Ibraheem Samirah dans un communiqué datant de vendredi.

« Je suis extrêmement désolé que mes mots mal choisis se soient ajoutés à la souffrance de la communauté juive, et j’en appelle à votre compréhension et votre compassion, en vous faisant preuve de notre humanité commune. S’il vous plaît, ne laissez pas ceux qui cherchent à nous diviser utiliser ces propos obsolètes pour atteindre leur objectif de haine. »

Ces publications ont été ressorties mardi par le site conservateur Big League Politics.

Le démocrate musulman, né à Chicago, avait déclaré que financer Israël était « pire » que financer le Ku Klux Klan (KKK) et que l’ancien Premier ministre Ariel Sharon brûlerait en enfer après sa mort. Il avait également accusé les adolescents israéliens d’utiliser Tinder pour « couvrir des meurtres en leur nom ».

Le dentiste de profession se présente à une élection exceptionnelle le 18 février prochain pour occuper un siège laissé vacant.

Sur les réseaux sociaux, il a défendu le mouvement BDS [Boycott Désinvestissement Sanctions]. Il a également cofondé une branche Jewish Voice for Peace dans son université, un mouvement qui soutient le BDS. Il fut également membre de la fraternité Sigma Alpha traditionnellement juive.

Cette nouvelle survient alors que le gouverneur démocrate de Virginie Ralph Northam est empêtré dans un scandale de blackface.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...