Rechercher

Fiverr acquiert une société US de e-learning pour proposer cours et formations

Fiverr annonce l'achat de CreativeLive, une société basée à Seattle, pour un montant non divulgué ; il s'agit de la troisième acquisition de la société en plus d'un an

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

Le cofondateur et PDG de Fiverr, Micha Kaufman. (Crédit : avec l'aimable autorisation de Yuval Taog)
Le cofondateur et PDG de Fiverr, Micha Kaufman. (Crédit : avec l'aimable autorisation de Yuval Taog)

Fiverr, une société israélienne qui met en relation des entreprises avec des indépendants proposant des services et des produits numériques, rachète une société américaine d’apprentissage en ligne dans le but de soutenir la formation professionnelle et l’éducation de sa communauté mondiale d’acheteurs et de vendeurs.

Fiverr a annoncé jeudi dans un communiqué qu’elle achetait CreativeLive, basée à Seattle, pour un montant non divulgué. L’entreprise américaine restera une organisation autonome et conservera son équipe, le fondateur et PDG Chase Jarvis restant à la tête de l’entreprise.

Fondée en 2010, CreativeLive s’est développée en tant que plateforme en ligne pour offrir plus de 2 000 cours dans une variété de catégories créatives et commerciales telles que le design, la photographie, la retouche photo, le marketing, la rédaction créative et les réseaux sociaux. L’entreprise affirme que plus de 10 millions de personnes ont utilisé la plateforme pour « acquérir de nouvelles compétences pour leur carrière, leurs loisirs et leur vie. » Les cours sont proposés à titre payant ou dans le cadre d’un abonnement.

La plateforme d’apprentissage en ligne existante de Fiverr lancée pour la première fois en 2018, Fiverr Learn, sera intégrée à CreativeLive, selon l’annonce.

« L’avenir favorise les personnes et les entreprises qui peuvent créer, innover et s’adapter à un monde en évolution rapide », a déclaré Jarvis dans le communiqué. L’avenir favorise les personnes et les entreprises capables de créer, d’innover et de s’adapter à un monde qui évolue rapidement », a déclaré Jarvis dans un communiqué. Autrefois considérés comme des atouts, nous savons aujourd’hui que ces attributs sont la clé du succès dans tous les secteurs. Nous sommes ravis de faire partie de la famille Fiverr, de développer notre inventaire de cours convaincants et d’accroître les opportunités économiques pour notre communauté, la communauté Fiverr et la main-d’œuvre moderne d’aujourd’hui. »

Fiverr a également été fondée en 2010, par les entrepreneurs israéliens Shai Wininger (également cofondateur de Lemonade) et Micha Kaufman. L’entreprise est devenue publique à la bourse de New York en juin 2019 et a atteint une capitalisation boursière de plus de 6 milliards de dollars.

« Fiverr est plus qu’une simple plateforme de travail – nous croyons fondamentalement qu’il faut soutenir l’ensemble du mode de vie des freelances, et cela inclut l’éducation et la formation professionnelle », a déclaré Micha Kaufman dans le communiqué. « La possibilité d’acquérir de nouvelles compétences dans un environnement de travail qui évolue rapidement, puis de pouvoir les monétiser, fait partie du rôle de Fiverr qui consiste à mener la transformation pour les acheteurs et les vendeurs sur notre plateforme. »

L’acquisition de CreativeLive fait partie de la stratégie plus large de Fiverr, a déclaré Kaufman.

Dans le cadre d’un message adressé à la communauté de CreativeLive, Jarvis a écrit un avenir où « l’acquisition de CreativeLive par Fiverr permet à toute personne apprenant avec CreativeLive de débloquer des opportunités économiques grâce au travail en freelance sur la plateforme de Fiverr. Ou inversement, comment toute personne qui achète ou vend des services sur Fiverr pourrait bénéficier de l’apprentissage de nouvelles compétences sur CreativeLive. »

« Nous pensons que ce cycle vertueux – poursuivre ses passions, acquérir de nouvelles compétences et exploiter ces compétences pour en tirer un avantage économique – est l’avenir du travail, et notre objectif est de jouer un rôle de leader mondial dans cet avenir », a-t-il ajouté.

Fiverr a fait état d’une croissance robuste au cours des deux derniers trimestres, les revenus du premier trimestre 2021 ayant bondi de 100 % en glissement annuel (YoY), l’un des revenus trimestriels les plus élevés de l’histoire de la société, et de 60 % en glissement annuel au deuxième trimestre.

Ces résultats font suite à « une année de croissance extraordinaire » en 2020, où les revenus de la firme ont bondi de 77 % en glissement annuel.

« Douze mois après le pic de la pandémie de COVID-19, notre dynamique commerciale reste forte et durable », a déclaré l’entreprise en mai dans une lettre aux actionnaires. Les tendances du travail à distance dictées par la pandémie de coronavirus ont poussé les entreprises en ligne, et ont contribué à propulser la demande pour les services de la société, car ces entreprises recherchaient des freelances pour les aider à numériser leurs offres.

En août 2020, Fiverr a acquis l’agence de marketing numérique SLT Consulting, puis, en février 2021, le marché de talents créatifs Working Not Working.

« Nous accélérons le rythme des investissements pour faire de Fiverr une centrale qui permet à davantage d’acheteurs et de vendeurs de participer à l’économie des services numériques », a déclaré Kaufman en août.

La gig economy (qui consiste à être payée à la tâche) comme on l’appelle, a sa part de partisans et de détracteurs.

En avril, le secrétaire américain au Travail, Marty Walsh, a déclaré qu’il pensait que de nombreux freelanceurs devraient être classés dans la catégorie des employés qui doivent bénéficier d’avantages en matière de santé et de retraite, un revirement par rapport aux politiques de l’administration Trump. Les actions d’Uber, Lyft, DoorDash et Fiverr ont chuté après les commentaires de M. Walsh. Traiter les freelanceurs comme des employés augmenterait les coûts pour ces entreprises.

Shoshanna Solomon a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...