Foot: enquête en Belgique visant un joueur de Bruges pour un chant antisémite
Rechercher

Foot: enquête en Belgique visant un joueur de Bruges pour un chant antisémite

« Plutôt mourir qu’être un juif du Sporting », a lancé Noa Lang en cœur avec les supporters autour de lui

Noa Lang du Club Brugge célèbre après avoir marqué lors du match de championnat de Belgique de football Club Brugge KV et RSC Anderlecht le 20 mai 2021 à Anderlecht. (Crédit : Bruno Fahy / Sources diverses / AFP)
Noa Lang du Club Brugge célèbre après avoir marqué lors du match de championnat de Belgique de football Club Brugge KV et RSC Anderlecht le 20 mai 2021 à Anderlecht. (Crédit : Bruno Fahy / Sources diverses / AFP)

La Fédération belge de football (URBSFA) a annoncé samedi l’ouverture d’une enquête à la suite des célébrations du titre du FC Bruges jeudi, durant lesquelles un chant à caractère antisémite a été entonné par le Néerlandais Noa Lang.

Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, Lang a été filmé lors de la fête du titre des Brugeois en train d’entonner avec des supporters un chant visant la communauté juive. « Plutôt mourir qu’être un juif du Sporting », a-t-il lancé en cœur avec les supporters autour de lui. Une référence directe à l’appellation donnée par certains Brugeois aux Anderlechtois.

Bruges avait auparavant décroché son 17e titre de champion de Belgique jeudi, après un match nul 3-3 sur la pelouse d’Anderlecht.

« La Fédération belge condamne toute forme de discrimination et s’en remet aux instances disciplinaires compétentes pour définir la suite qui sera à donner à ces événements », peut-on lire sur le site de l’URBSFA.

« Le racisme et l’antisémitisme n’ont pas leur place dans notre société. Les chants qui visent des groupes de population ne doivent plus être banalisés », a réagi de son côté la Ligue professionnelle.

Le joueur s’est défendu via un message sur son compte Instagram.

« Je suis l’enfant d’un père surinamais et d’une mère néerlandaise. Le racisme et les préjugés me sont donc bien connus. Après avoir remporté le titre, j’ai chanté avec tout mon enthousiasme avec les supporters. Je ne voulais offenser personne avec ça. Pour moi, cette histoire est désormais terminée et je ne reviendrai pas là-dessus », a-t-il déclaré.

Bruges a de son côté défendu son joueur : « Lorsque Noa Lang a chanté avec nos supporters, il n’y avait aucun sous-entendu antisémite », a écrit le Club Brugge. « Noa n’a pas voulu blesser ou insulter qui que ce soit de quelque manière que ce soit et nous sommes désolés si cela s’est produit ».

Quelque 3 000 personnes ont manifesté le 15 mai place de l’Albertine à Bruxelles. Un rassemblement qui semblait s’être passé sans problème, jusqu’à ce qu’une vidéo émerge sur les réseaux sociaux.

« Ce chant est inacceptable dans notre pays, il est indigne que chaque année on incite à la guerre contre les Juifs dans les rues de Bruxelles, » a déploré Yohan Benizri, Président du Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB), qui rappelle qu’il s’agit d’un slogan souvent scandé lors des manifestations anti-israéliennes.

Ils crient : “Khaybar! Khaybar! Ya Yahoud”, en référence à une bataille au cours de laquelle Mahomet et ses armées ont décimé une localité juive en 628.

Ce chant a aussi été entonné à Vienne récemment et l’Autriche a lancé une enquête.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...