Israël en guerre - Jour 286

Rechercher

Forex : 2 des 26 Israéliens arrêtés lors de raids ont été identifiés

Guy Grinberg et Snir Hananya font partie d'un groupe de personnes arrêtées pour fraude massive et blanchiment d'argent à la demande du FBI

Simona Weinglass est journaliste d'investigation au Times of Israël

Guy Grinberg en 2016 (capture d'écran Facebook)
Guy Grinberg en 2016 (capture d'écran Facebook)

Il y a treize ans, l’homme d’affaires israélien Guy Grinberg était un héros de la haute technologie. La startup de réseau social qu’il a cofondée, Koolanoo, avait fait l’objet d’interviews sur CNBC et Bloomberg.

Son entreprise a été saluée dans le livre Start-Up Nation : The Story of Israel’s Economic Miracle comme un exemple de l’aplomb entrepreneurial israélien.

Le troisième plus grand site Web de réseautage social de Chine, qui dessert vingt-cinq millions de jeunes internautes du pays, est en fait une start-up israélienne appelée Koolanoo, qui signifie « nous tous » en hébreu », peut-on lire dans le livre.

Mais le mercredi 6 octobre, Grinberg a été présenté au tribunal de première instance de Tel Aviv pour une audience de mise en détention provisoire, suite à son arrestation par la police israélienne à la demande du FBI. Selon un communiqué de la police israélienne daté du 6 octobre, Grinberg est suspecté de fraude massive et de blanchiment d’argent liés au commerce numérique des devises.

Dans le cadre d’une opération secrète menée conjointement avec le FBI, la police israélienne a arrêté 26 personnes dans la nuit de mardi à mercredi à Tel Aviv, soupçonnées d’être impliquées. Seuls deux de ces suspects ont été nommés dans les documents judiciaires déposés avant leur audience de mise en détention provisoire. Il s’agit de Grinberg, 47 ans, et de Snir Moshe Hananya, 33 ans.

Le communiqué de la police indique que les crimes présumés liés aux crypto-monnaies impliquaient des victimes à l’étranger et représentaient des dizaines de millions de shekels. Les arrestations faisaient partie d’une opération simultanée coordonnée par un certain nombre d’organismes d’application de la loi dans le monde entier pour détenir les personnes soupçonnées de crimes financiers, a déclaré la police, sans donner plus de détails sur les autres lieux.

Une porte-parole du FBI a confirmé au Times of Israel que l’agence américaine travaille sur une enquête en cours avec la police israélienne ainsi que la police nationale d’Ukraine.

Snir Moshe Hananya en 2012 (capture d’écran Facebook)

Le profil LinkedIn de Guy Grinberg le décrit comme le « vice-président du développement commercial » pour une société de forex non nommée. Un post récent indique « Recherche des leads live en crypto CFD! », ce qui signifie qu’il recherchait les coordonnées d’investisseurs potentiels dans des crypto-monnaies et des produits CFD en ligne.

De 2012 à 2014, Grinberg a travaillé pour Mobli, la start-up de réseau social malheureuse de l’entrepreneur Moshe Hogeg, selon son profil.

De 1996 à 2003, selon le profil LinkedIn de Grinberg, il a travaillé en tant que « directeur adjoint » chez Camden Market Properties and Holding, qui a été fondé par Bebo Kobo, un homme d’affaires israélo-bulgare et le père du partenaire de Grinberg dans Koolanoo O.D. (Oded) Kobo. En 2014, Bebo Kobo a vendu une grande partie de Camden Market à l’homme d’affaires israélien Teddy Sagi. Néanmoins, Kobo assure qu’il n’a jamais eu de relation d’affaires, commerciale, d’emploi ou de toute autre nature avec Grinberg.

Guy Grinberg avec son partenaire commercial O.D. Kobo en 2008 (capture d’écran Facebook)

Selon la Douzième chaîne, la plupart des personnes arrêtées ont affirmé ne pas avoir connaissance d’une quelconque fraude. L’entreprise pour laquelle elles travaillaient aurait attiré des travailleurs en leur promettant des salaires élevés pour ceux qui s’engageaient à travailler dur.

Israël est l’une des principales plaques tournantes des escroqueries à l’investissement en ligne, qui opèrent également à partir de Chypre et de toute l’Europe de l’Est.

Lorsque le secteur des options binaires a été interdit par une loi de la Knesset en octobre 2017, en grande partie à la suite d’un reportage d’investigation du Times of Israel qui a débuté par un article de mars 2016 intitulé « Les loups de Tel Aviv : la vaste et immorale arnaque des options binaires dévoilée« , certains escrocs se sont tournés vers des stratagèmes impliquant des opérations de change ou la spéculation sur les crypto-monnaies.

Les responsables israéliens de l’application de la loi n’ont poursuivi presque aucun fraudeur d’investissement en ligne, malgré le fait que l’industrie a employé des milliers d’Israéliens qui ont escroqué des milliards de dollars à des victimes du monde entier.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.