Israël en guerre - Jour 151

Rechercher

France: un « temps mémoriel » envisagé pour les victimes françaises à Gaza

A quelque jours d'un hommage pour les 42 français tués par le Hamas, "i est évident que nous devons la même émotion et la même dignité aux victimes françaises des bombardements à Gaza", a déclaré l'Elysée

Le président français Emmanuel Macron participant à une vidéoconférence avec les familles des otages français détenus à Gaza après l'attaque du Hamas dans le sud d'Israël le 7 octobre, au palais de l'Élysée, à Paris, le 20 octobre 2023. (Crédit : Benoit Tessier/Pool via AP)
Le président français Emmanuel Macron participant à une vidéoconférence avec les familles des otages français détenus à Gaza après l'attaque du Hamas dans le sud d'Israël le 7 octobre, au palais de l'Élysée, à Paris, le 20 octobre 2023. (Crédit : Benoit Tessier/Pool via AP)

La présidence française a dit lundi envisager un « temps mémoriel » à l’avenir pour les « victimes françaises des bombardements à Gaza », après l’hommage national mercredi pour les victimes françaises de l’attaque menée le 7 octobre par le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas en Israël.

La France insoumise « salue » cette annonce de l’Elysée, a déclaré lundi Mathilde Panot dans une déclaration transmise à l’AFP.

« C’est une décision que nous saluons et une demande que j’avais adressée au président de la République début novembre 2023. Nous nous associerons pleinement à cet hommage. Nous devons rendre hommage à toutes les victimes des crimes de guerre au Proche-Orient et œuvrer pour la paix », a déclaré la cheffe des députés insoumis.

La cérémonie de mercredi aux Invalides, dans le centre de la capitale, présidée par le chef de l’Etat Emmanuel Macron, « vise à rendre hommage aux victimes d’un attentat terroriste majeur commis par le Hamas », a dit la présidence à des journalistes.

Il s’agit de « 42 concitoyens décédés » dans l’attaque du mouvement islamiste palestinien, qui a entraîné la mort de plus de 1 160 personnes, en majorité des civils. Ainsi que de trois Français « toujours disparus et présumés otages ».

« Néanmoins, il est évident que nous devons la même émotion et la même dignité aux victimes françaises des bombardements à Gaza, et cet hommage leur sera rendu dans un autre temps », a ajouté l’Élysée en réponse à un journaliste, expliquant que les modalités de ce « temps mémoriel » seraient fixées ultérieurement.

Des Palestiniens à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 4 février 2024. (Crédit : Mohammed ABED / AFP)

Les députés de la France insoumise (LFI) souhaitent se rendre à l’hommage de mercredi aux Invalides, alors que des familles refusent la venue du mouvement de gauche radicale, critiqué pour ses prises de positions dans le conflit entre Israël et le Hamas.

L’Élysée a répondu qu’il s’agissait d’une « cérémonie républicaine » à laquelle, selon le protocole en vigueur, les parlementaires sont invités. « A chacun d’apprécier l’opportunité ou pas de sa présence puisque les familles se sont exprimées et ont exprimé une forte émotion », a estimé un conseiller.

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 253 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza.

Israël a réagi en lançant une campagne militaire dont l’objectif vise à détruire le Hamas, à l’écarter du pouvoir à Gaza et à libérer les otages.

Plus de 27 000 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé dirigé par les terroristes du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza. L’armée israélienne affirme avoir tué plus de 10 000 membres du groupe terroriste à Gaza, en plus d’un millier terroristes à l’intérieur d’Israël le 7 octobre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.