Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

Fustigeant le gouvernement, des centaines de personnes manifestent devant la résidence du président à Jérusalem

De larges manifestations ont aussi eu lieu ce samedi soir à Tel Aviv et Césarée

Des manifestants sur la place de Paris à Jérusalem, le 24 février 2024, à côté d'une banderole sur laquelle on peut lire : « Les ministres sont responsables de la vie des otages. » (Crédit : Charlie Summers/Times of Israël)
Des manifestants sur la place de Paris à Jérusalem, le 24 février 2024, à côté d'une banderole sur laquelle on peut lire : « Les ministres sont responsables de la vie des otages. » (Crédit : Charlie Summers/Times of Israël)

Des centaines d’Israéliens ont protesté samedi soir devant la résidence présidentielle à Jérusalem, contre le gouvernement et exigeant de nouvelles élections.

Sur scène, des intervenants de l’organisation de protestation « Sauvez notre maison partagée » (« Save our Shared Home »), basée à Jérusalem, ont fustigé le gouvernement sur plusieurs fronts, critiquant sa conduite à l’égard des habitants déplacés des environs de Gaza et exigeant le retour immédiat des 134 otages toujours détenus par le Hamas – pas tous sont toujours en vie.

Les orateurs se sont également moqués du ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, pour ses propositions de restrictions sur l’accès des musulmans au complexe d’Al-Aqsa pendant le Ramadan.

« Il est clair pour tout le monde que cela entraînera une amplification du risque, une véritable flambée de violence à Jérusalem », a déclaré Osnat Hazan, militante de « Sauvez notre maison partagée », sur cette perspective, qualifiant Ben Gvir de « ministre de la Sécurité nationale qui fait tout pour garantir que il n’y a pas de sécurité nationale ».

Bar Hefetz, un résident déplacé du kibboutz Nirim, a exigé de nouvelles élections afin de remplacer le gouvernement dirigé par Netanyahu.

« Nous avons besoin d’un véritable leadership, de gens qui assumeront la responsabilité de tout le monde ici, et pas seulement de ceux qui votent pour eux », a-t-il dit.

« Nous reviendrons ici [pour protester] aussi longtemps que le gouvernement continuera à fuir ses responsabilités », a ajouté Efi Shoham, militante de « Sauvez notre maison partagée ».

Les manifestants, certains portant des torches, ont ensuite marché vers la place de Paris, près de la résidence officielle de Netanyahu, rejoignant des proches des otages.

Des manifestations ont aussi eu lieu ce samedi soir à Tel Aviv et Césarée (plus d’informations à venir).

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.