Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

Gantz et Eisenkot : Le projet de loi sur l’exemption est « dangereux et partisan »

Le Premier ministre a discuté d'un nouveau projet de loi qui abaisserait l'âge de l'exemption ; selon un officier supérieur, fixer l'âge de l'exemption à 23 ans serait acceptable

Gadi Eisenkot, à gauche, et Benny Gantz lors du lancement du nouveau parti HaMahane HaMamlahti, à Kfar Maccabiah, le 14 août 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Gadi Eisenkot, à gauche, et Benny Gantz lors du lancement du nouveau parti HaMahane HaMamlahti, à Kfar Maccabiah, le 14 août 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Benny Gantz et Gadi Eisenkot, anciens chefs d’état-major de Tsahal et figures actuelles de l’opposition, ont dénoncé dimanche le nouveau projet de loi du gouvernement d’abaisser l’âge d’exemption de l’armée afin de permettre aux étudiants ultra-orthodoxes en yeshiva d’entrer plus tôt dans la vie active, mais aussi d’augmenter les paiements et les salaires de certains soldats de Tsahal.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a tenu une réunion dimanche avec certains de ses partenaires de coalition pour discuter d’un nouveau projet de loi potentiel sur le service militaire, mettant en balance l’abaissement de l’âge auquel les membres de la communauté haredi peuvent obtenir une exemption formelle du service.

Gantz, qui a été ministre de la Défense entre 2020 et 2022, et l’actuel chef du parti HaMahane HaMamlahti, a déclaré que le plan actuel du gouvernement « est dangereux ».

Eisenkot a déclaré qu’en cette période de division, « il est préférable de ne pas introduire une nouvelle dispute partisane ». Il a ajouté que l’adoption d’un projet de loi qui exempte de larges pans de la société israélienne du service militaire « aura un effet sur tous ceux qui font leur service ».

La proposition alternative de Gantz et d’Eisenkot, annoncée peu après lors d’une conférence de presse, cherche à ancrer le concept de service national pour les populations qui ne servent pas, notamment les hommes et les femmes haredim et Arabes israéliens – qui sont légalement exemptés.

Le Likud, quant à lui, a rétorqué que le cadre actuellement en discussion est « similaire » à celui de Gantz, qui avait été adopté en première lecture avant la dissolution du dernier gouvernement. Ce projet de loi prévoyait d’abaisser l’âge d’exemption à 21 ans. Gantz avait également demandé que l’abaissement de l’âge d’exemption oblige les ultra-orthodoxes et les Arabes israéliens à effectuer une forme de service national après le lycée.

Tsahal a indiqué ne pas être opposé à la proposition actuelle.

Le projet de loi abaisserait l’âge de l’exemption définitive de l’armée de 26 à 23 ans, alors que les soldats sont généralement enrôlés à partir de 18 ans. Il semble que de nombreux étudiants en yeshiva restent dans des programmes d’études religieuses plus longtemps qu’ils ne le feraient normalement afin d’esquiver le service militaire, en demandant des reports d’études jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge de l’exemption définitive. En abaissant l’âge de l’exemption définitive, le gouvernement espère inciter ces hommes haredim à quitter la yeshiva et à entrer dans la vie active à un âge plus jeune.

Des ultra-orthodoxes marchant aux côtés de soldats israéliens, à Jérusalem, le 5 décembre 2019. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

En outre, selon les grandes lignes rapportées par le quotidien Israel Hayom, les soldats combattants et autres fonctions essentielles verraient leur salaire augmenter de manière significative, tandis que les soldats occupant des fonctions non essentielles serviraient moins longtemps.

Netanyahu a rencontré le ministre de la Défense, Yoav Gallant, le ministre des Finances, Bezalel Smotrich, le ministre de la Justice, Yariv Levin, le second ministre au sein du ministère de la Justice, David Amsalem (Likud) et le président de la coalition, Ofir Katz, pour discuter du nouveau projet de loi. Les représentants des deux partis haredim, Yahadout HaTorah et le Shas, étaient notablement absents de la réunion.

La population haredi d’Israël s’oppose massivement à l’accomplissement d’un service civil ou militaire national obligatoire, considérant qu’il s’agit d’un moyen pour des forces extérieures d’attirer potentiellement ses membres. Certains éléments plus extrémistes de la communauté ultra-orthodoxe ont violemment protesté contre la conscription militaire.

Dans le passé, des propositions similaires visant à abaisser l’âge de l’exemption ont été violemment combattues par les députés ultra-orthodoxes qui prétendent qu’il s’agit d’un stratagème pour détourner les haredim de l’étude de la Torah et du mode de vie ultra-orthodoxe.

Il n’est pas certain que les députés haredim soutiendront la dernière proposition.

La Douzième chaîne a rapporté que les partis ultra-orthodoxes ont expliqué à Netanyahu que, conformément aux accords de coalition, le nouveau projet de loi devra être présenté en même temps que l’approbation du budget de l’État, qui devrait avoir lieu le mois prochain. Selon la Douzième chaîne, le nouveau projet de loi permettrait au gouvernement, et non à la Knesset, de déterminer les quotas de conscription pour les haredim.

Des Juifs ultra-orthodoxes manifestant devant le bureau d’incorporation de l’armée, à Jérusalem, le 13 décembre 2018. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Un officier supérieur de l’armée a déclaré que l’abaissement de l’âge d’exemption à 23 ans était acceptable et « ne violait pas l’équilibre » du recrutement de soldats issus de toutes les populations, tant qu’il y avait une « appréciation des gens de service. »

« L’armée israélienne continuera à développer des voies de recrutement uniques pour la population ultra-orthodoxe », a déclaré l’officier supérieur, faisant référence à des unités spécifiquement destinées aux soldats haredim.

Pendant des dizaines d’années, les Israéliens ultra-orthodoxes ont bénéficié d’une exemption quasi-totale du service national en faveur des études religieuses, mais en 2012, la Haute Cour de justice a annulé la loi autorisant cet arrangement, estimant qu’elle était discriminatoire.

Une nouvelle loi a été élaborée pour résoudre le problème, mais elle a également été annulée en 2017 par le tribunal, qui a exigé que le gouvernement adopte une nouvelle législation sur la question, faute de quoi les Israéliens haredim seraient contraints de s’enrôler.

Au cours des six dernières années, les différents ministres de la Défense ont demandé et obtenu des prolongations de la part du tribunal, car le gouvernement n’a pas réussi à rédiger et à adopter une loi acceptée par les partenaires de la coalition haredi de Netanyahu et qui n’est pas non plus contraire aux lois sur la discrimination du pays. L’actuelle, et quinzième prolongation, devrait expirer le 31 juillet 2023.

Le chef d’Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, qui a été ministre de la Défense entre 2016 et 2018 et qui a demandé à plusieurs reprises moins d’exemptions pour les haredim, a déclaré sur Twitter que « le gouvernement essaie de corrompre les militaires de Tsahal en échange de la loi sur l’évasion fiscale ».

Emanuel Fabian a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.