Rechercher
"NOUS N'HÉSITERONS PAS À NOUS BATTRE S'IL LE FAUT"

Gantz promet une fin à la menace du Jihad à Gaza « d’une manière ou d’une autre »

Après une évaluation avec le Premier ministre, le ministre de la Défense menace les chefs terroristes à Gaza : "Votre temps est compté" ; il compatit avec les habitants du sud

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le ministre de la Défense Benny Gantz s'adresse aux journalistes au QG du commandement du Sud à Beer Sheva, le 5 août 2022. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)
Le ministre de la Défense Benny Gantz s'adresse aux journalistes au QG du commandement du Sud à Beer Sheva, le 5 août 2022. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)

Le ministre de la Défense Benny Gantz a averti vendredi le Jihad islamique palestinien qu’Israël prendrait des mesures si le groupe terroriste ne revenait pas sur ses intentions de lancer des attaques de représailles suite à l’arrestation de son chef en Cisjordanie.

Les tensions autour de la bande de Gaza sont montées en flèche après l’arrestation de Bassam Saadi à Jénine, lundi soir. Depuis lors, l’armée israéliennes a renforcé sa présence et fermé les routes le long de la frontière par crainte d’une attaque imminente de missiles guidés antichars ou de tireurs d’élite par le Jihad islamique. Ces précautions ont placé les résidents des communautés frontalières en état de confinement.

« À nos ennemis en général et aux dirigeants du Hamas et du Jihad islamique, je dis explicitement : « Votre temps est compté. La menace sera éliminée d’une manière ou d’une autre », a déclaré Gantz lors d’une conférence de presse au commandement du Sud de l’armée à Beer Sheva.

Gantz a déclaré que le groupe terroriste tenait les citoyens de Gaza « en otage », car leurs menaces ont conduit à la fermeture du poste-frontière Erez, utilisé par des milliers de Palestiniens chaque jour.

« Quiconque prive 14 000 travailleurs de leurs moyens de subsistance, fait pourrir des produits agricoles dans les points de passage et provoque une pénurie d’électricité et de nourriture, nuit avant tout aux habitants de Gaza et en portera la responsabilité », a-t-il déclaré.

Les médias palestiniens, citant le responsable du gazaoui du poste frontière de Kerem Shalom, ont indiqué que six camions de carburant seraient transférés plus tard dans la journée de vendredi pour éviter que la seule centrale électrique de l’enclave côtière ne s’arrête. Il n’y a pas eu de confirmation immédiate d’Israël concernant ce transfert.

Des soldats et des policiers israéliens bloquent le carrefour de Karmiya, près de la frontière avec la bande de Gaza, le 5 août 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Gantz a déclaré que la défense israélienne se préparait à « toute action jugée nécessaire, sur tous les fronts du sud, du centre et du nord. Nous poursuivrons l’activité opérationnelle dans tous les secteurs, aussi longtemps que nécessaire. »

Dans une déclaration au monde, « en particulier » aux pays impliqués à Gaza, Gantz a déclaré qu’Israël « agit avec retenue » mais agira avec « puissance » afin de ramener la vie civile dans le sud d’Israël à une « normalité totale ».

« Nous ne souhaitons pas de confrontation, mais nous n’hésiterons pas si nous n’avons pas le choix », a déclaré Gantz.

Les remarques de Gantz sont intervenues après une évaluation de deux heures tenue avec le Premier ministre Yair Lapid et des responsables militaires.

Le chef militaire Aviv Kohavi (à droite), le ministre de la Défense Benny Gantz (au centre) et le chef du Shin Bet Ronen Bar font une évaluation au QG du commandement du Sud de Tsahal à Beer Sheva, le 5 août 2022. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Après l’évaluation, Gantz a rencontré les maires et les dirigeants des communautés des villes le long de la frontière avec Gaza, où la colère monte à cause de la fermeture des routes. Dans certains cas, les habitants n’ont pas pu quitter leur ville depuis mardi matin.

Gantz a déclaré que les résidents des communautés frontalières de Gaza « ont fait preuve tout au long des années d’une résilience civile qui mérite d’être appréciée à sa juste valeur. »

« Notre mission est de faire en sorte que la tension prenne fin et que la routine revienne. Je dis aux résidents de la zone environnante, nous sommes avec vous et nous ferons tout ce qui est nécessaire pour vous protéger, de manière responsable, décisive et selon les nécessités du recours à la force permettant d’obtenir le résultat requis », a déclaré Gantz lors de la conférence de presse.

« Nous sommes beaucoup plus forts que cela. Je ne prends pas, un seul instant, à la légère les sentiments des résidents dans cette situation », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre, Yaïr Lapid a, quant à lui, déclaré dans un communiqué fourni par son bureau que « les résidents des [communautés frontalières de Gaza], leur sécurité et leur qualité de vie sont notre priorité absolue. Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour qu’ils retrouvent leur routine quotidienne aussi rapidement que possible. Telle est notre responsabilité ».

Lapid devrait procéder à d’autres évaluations de sécurité au cours du week-end.

Un soldat israélien bloque une route près de la frontière avec la bande de Gaza, le 5 août 2022. (Crédit : Flash90)

Vendredi, le site d’information Walla a rapporté qu’un représentant de l’ONU avait rendu visite à la famille de Saadi à Jénine, dans le but d’éviter un nouveau cycle de violence.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...