Rechercher

GB : Enquête après des crachats sur un bus de fête de Hanoukka et des saluts nazis

Le clip montre un groupe semblant faire des saluts nazis et criant sur les Juifs qui célèbrent Hanoukka à Londres ; l'incident est traité comme un crime de haine antisémite

Un homme (Droite) semble faire un salut nazi, dans une vidéo montrant un groupe de personnes accostant des Juifs dans un bus Chabad alors qu'ils célébraient Hanoukka à Londres, le 28 novembre 2021. (Crédit : capture d'écran : Twitter)
Un homme (Droite) semble faire un salut nazi, dans une vidéo montrant un groupe de personnes accostant des Juifs dans un bus Chabad alors qu'ils célébraient Hanoukka à Londres, le 28 novembre 2021. (Crédit : capture d'écran : Twitter)

LONDRES – La police britannique a déclaré mercredi qu’elle enquêtait sur une vidéo qui semblait montrer un groupe d’hommes crachant sur un bus rempli de personnes juives célébrant Hanoukka dans le centre de Londres.

Le Community Security Trust (CST), une organisation caritative qui surveille les incidents antisémites, a déclaré que le bus à toit ouvert était rempli de personnes célébrant la première nuit de Hanoukka sur Oxford Street, l’une des rues commerçantes les plus fréquentées de la capitale britannique. Il a déclaré que la fête avait été « interrompue par un groupe d’hommes extrêmement hostiles, menaçants et violents ».

Une vidéo prise depuis le bus semble montrer les hommes en train de crier et de faire des gestes obscènes de la main et des saluts nazis aux personnes présentes dans le bus loué par des particuliers.

La police métropolitaine a déclaré que l’incident de lundi était traité comme un crime de haine. Aucune arrestation n’a encore été effectuée.

Les personnes qui se trouvaient dans le bus appartenaient au groupe hassidique du Habad, qui mène des actions de sensibilisation religieuse, notamment en organisant l’installation de candélabres dans la capitale britannique pour marquer la fête juive, a déclaré Dave Rich, directeur de la politique du Community Security Trust.

Ils « étaient assez effrayés à l’idée que le groupe qui les menaçait allait les agresser physiquement, ils leur crachaient dessus », a déclaré Dave Rich. « Ils ont senti que c’était parce qu’ils étaient juifs qu’ils avaient été ciblés, il n’y avait absolument aucun doute là-dessus ».

Le rabbin Chabad Shneor Glitsenstein, qui était dans le bus, a déclaré au Jewish Chronicle que les hommes leur ont également crié « Free Palestine » (Libérez la Palestine).

« L’antisémitisme n’a absolument aucune place dans la société et je condamne totalement ces actes dégoûtants », a tweeté le maire de Londres, Sadiq Khan.

La présidente du Board of Deputies of British Jews, Marie van der Zyl, a condamné l’incident, le décrivant dans une déclaration comme le ciblage « par des antisémites » de jeunes Juifs.

« Nous sommes consternés par les images horribles de personnes juives prises pour cible sur Oxford Street », a déclaré Mme van der Zyl dans un communiqué. « Nous notons qu’en plus de tenter de leur cracher dessus, au moins un des auteurs semble effectuer un salut nazi. Nous espérons que la police identifiera et arrêtera rapidement les personnes impliquées dans cet incident dégoûtant. »

Au cours du premier semestre 2021, le Community Security Trust a enregistré le nombre le plus élevé d’incidents antisémites sur une période de six mois depuis qu’il a commencé à surveiller la question dans les années 1980. Le décompte pour la période janvier-juin 2021 est de 1 308 incidents, contre 875 pour la période correspondante de l’année précédente. Le total pour 2020 était de 1 668 incidents.

Le pic d’incidents est partiellement lié au conflit militaire entre Israël et les groupes terroristes basés à Gaza en mai, a déclaré le groupe. Plus de 600 des 1 308 incidents enregistrés au cours du premier semestre de 2021 se sont produits en mai.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...