Rechercher

Guterres condamne le régime militaire israélien en Cisjordanie

Le discours du secrétaire général portait sur l'Ukraine, la crise alimentaire et le climat et il a mentionné la situation israélo-palestinienne aux côtés d'autres conflits mondiaux

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, s'adressant à la 77e session de l'Assemblée générale au siège de l'ONU à New York, le 20 septembre 2022. (Crédit : AP Photo/Mary Altaffer)
Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, s'adressant à la 77e session de l'Assemblée générale au siège de l'ONU à New York, le 20 septembre 2022. (Crédit : AP Photo/Mary Altaffer)

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a condamné lundi le régime militaire israélien en Cisjordanie dans son discours d’ouverture de l’Assemblée générale, le rassemblement annuel des dirigeants mondiaux de l’ONU.

« En Israël et en Palestine, les cycles de violence sous l’occupation se poursuivent alors que les perspectives de paix fondées sur une solution à deux États s’éloignent de plus en plus », a déclaréAntonio Guterres.

Le début du discours de Guterres se concentrait sur la guerre en Ukraine, la crise alimentaire mondiale et le changement climatique.

Il a mentionné la situation israélo-palestinienne aux côtés de conflits mondiaux tels que l’Afghanistan, l’Éthiopie, l’Irak, la Libye, le Myanmar et la Syrie.

La délégation palestinienne auprès de l’ONU a fait savoir que le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, avait remis à Guterres une lettre appelant le chef de l’ONU à garantir « le droit à l’autodétermination, à l’indépendance et au retour ».

L’ONU a indiqué que Guterres et Abbas s’étaient rencontrés lundi pour discuter de ce qu’ils ont appelé « l’occupation », de l’UNRWA et de leurs engagements respectifs envers la solution à deux États.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...