Habad ouvre son premier centre en Afrique de l’Est
Rechercher

Habad ouvre son premier centre en Afrique de l’Est

Le rabbin Avromy Super dirigera la seule synagogue de Nairobi vieille de 112 ans

Le rabbin Avromy Super et son épouse Sternie s'installent  au Kenya cet automne. (Photo: chabad.org via JTA)
Le rabbin Avromy Super et son épouse Sternie s'installent au Kenya cet automne. (Photo: chabad.org via JTA)

Le mouvement Habad Loubavitch ouvre son premier centre en Afrique orientale.
 
Le centre Loubavitch du Kenya ouvrira à Nairobi pour les Grandes Fêtes juives de cette année, qui commencent à la veille de Rosh Hashana, le 2 octobre 2016, a annoncé cette semaine le mouvement hassidique. Il sera dirigé par le rabbin Avromy Super et son épouse Sternie.

Le couple a été envoyé dans la capitale du Kenya pendant la fêtes de Pessah pour aider la synagogue de Nairobi vieille de 112 ans, qui avait besoin d’un rabbin.

Seule synagogue de Nairobi, elle est fréquentée par des Juifs du Kenya ayant des racines européennes ; d’expatriés américains, britanniques et sud-africains, et d’Israéliens travaillant au Kenya. Avromy Stern sera son rabbin.

Le mouvement Habad Loubavitch a déjà des centres dans 17 pays africains.

Le rabbin Super a passé plusieurs mois à la yeshiva Habad Loubavitch au Congo comme étudiant rabbinique, a visité le Ghana et d’autres pays africains, où d’autres jeunes rabbins sont fréquemment envoyés pour des séjours de courte durée, selon le site chabad.org.

« J’ai adoré l’Afrique depuis la première fois que je suis arrivé, » a confié Super à chabad.org.

« Dans d’autres parties du monde, vous pouvez voir des rabbins courir après les Juifs pour essayer de les convaincre de participer à un événement. En Afrique, les gens cherchent à se connecter avec leur patrimoine ; c’est eux qui vous appellent. Pour moi, c’est incroyable. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...