Rechercher

Haïfa : Inauguration d’une nouvelle ligne de bus à Shabbat malgré les critiques

"Le temps est venu de se battre pour notre vérité", a déclaré la cheffe du parti Avoda, Merav Michaeli en empruntant la nouvelle ligne dans le nord de la ville

La ministre des Transports, Merav Michaeli, lors du lancement d'une nouvelle ligne de bus pendant Shabbat, à Haïfa, le 8 octobre 2022. (Crédit :  Twitter/Merav Michaeli)
La ministre des Transports, Merav Michaeli, lors du lancement d'une nouvelle ligne de bus pendant Shabbat, à Haïfa, le 8 octobre 2022. (Crédit :  Twitter/Merav Michaeli)

La ministre des Transports, Merav Michaeli, a participé au lancement d’une nouvelle ligne de Metronit, un système de transit rapide par bus (BRT) à Haïfa, dans le nord du pays, samedi, et ce malgré les réactions négatives de la part de législateurs de droite pour avoir pris part à l’inauguration officielle pendant Shabbat.

Avant d’emprunter la nouvelle ligne, Michaeli s’est entretenue avec un petit groupe de manifestants, qui ont organisé une cérémonie de kiddoush (rafraîchissements après l’office du Shabbat) sur les lieux de la conférence de presse. Un manifestant a alors dit à la ministre que ses actions étaient comme « un coup de poignard » pour les Israéliens religieux.

Michaeli a répondu que Haïfa dispose depuis longtemps de transports publics à Shabbat, contrairement à la plupart des communautés majoritairement juives où les bus et les trains ne fonctionnent pas du vendredi soir au samedi après le coucher du soleil.

« Il y a, maintenant, d’autres options », a-t-elle ensuite tweeté.

Elle a également appelé à développer les transports publics dans tout le pays pendant Shabbat, ce qu’elle défend de plus en plus, à l’approche des élections législatives du 1er novembre.

« Le temps est venu de se battre pour notre vérité », a-t-elle déclaré. « Vous méritez tous la liberté de circulation. Vous méritez tous de pouvoir vous rendre où vous voulez, quand vous le voulez et de la façon dont vous le souhaitez. »

Selon le site d’information Walla, les invitations à l’événement ont été envoyées par le parti Avoda de Michaeli et non par le ministère des Transports, soulignant la sensibilité des événements officiels à Shabbat.

Sa décision de participer à l’événement a suscité des réactions négatives jeudi de la part de plusieurs législateurs religieux.

Michaeli a récemment fait l’objet de critiques pour sa volonté de promouvoir les transports publics le jour du Shabbat. La semaine dernière, elle a annoncé qu’elle prévoyait de faire circuler le tramway, qui sera très prochainement en service, dans la région de Tel Aviv et ses environs pendant le Shabbat, à partir de l’année prochaine.

L’absence de transports publics le Shabbat est née d’un accord conclu entre la communauté ultra-orthodoxe et le premier Premier ministre d’Israël, David Ben Gurion, avant la formation de l’État.

Cependant, Haïfa a une population mixte juive et arabe, et les transports publics fonctionnent dans la ville depuis avant la création de l’État.

Un bus Metronit à Haïfa. (Crédit : Wikimedia Commons/Nirvadel)

En 2019, la municipalité de Tel-Aviv avait lancé une initiative qui assurait le transport public pendant le Shabbat, offrant des services de minibus aux résidents de la ville et des environs.

Un sondage réalisé par le groupe de défense Hiddush dans le sillage de l’initiative de Tel Aviv a révélé que, parmi les Israéliens juifs, 71 % étaient en faveur des transports le week-end, dont 94 % qui se disent laïcs.

Les autres groupes qui soutiennent la mesure sont les Juifs traditionnels qui se disent « pas si religieux », à 82 %, et les Juifs traditionnels « proches de la religion », à 59 %.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...