Rechercher

Hauts-de-Seine : Des affiches anti-Israël du NPA sur des panneaux électoraux

Le professeur d’histoire Kevin Bossuet a dénoncé un "électoralisme" qui "surfe sur l’antisionisme qui n’est que le faux-nez de l’antisémitisme"

Des affiches anti-Israël du NPA sur des panneaux électoraux des Hauts-de-Seine. (Crédit : Philippe Meyer / B’nai B’rith France / Twitter)
Des affiches anti-Israël du NPA sur des panneaux électoraux des Hauts-de-Seine. (Crédit : Philippe Meyer / B’nai B’rith France / Twitter)

Le Nouveau parti anticapitaliste français (extrême-gauche) a collé des affiches anti-Israël sur des panneaux électoraux des Hauts-de-Seine dans le cadre de la campagne actuelle pour les élections législatives, ont rapporté différents témoins sur Twitter.

Les affiches indiquent « État d’Israël : État criminel ! Non à l’occupation ! Solidarité avec les Palestiniens ».

Le professeur d’histoire Kevin Bossuet a ainsi dénoncé un « électoralisme » qui « surfe sur l’antisionisme qui n’est que le faux-nez de l’antisémitisme ».

« Et après on s’étonne que les Juifs soient obligés de fuir nos banlieues ou qu’on ait de plus en plus de mal à y enseigner la Shoah ! Quelle honte ! », a-t-il ainsi écrit.

Philippe Meyer, président du B’nai B’rith France, a lui dénoncé ces « appels à la haine d’Israël » qui « souillent le débat républicain ».

« Abject et irresponsable à l’heure où l’antisionisme sert de paravent à la haine anti-juive aux conséquences que l’on sait. Inacceptable », a-t-il ajouté, tentant d’alarmer la Dilcrah et le ministère de l’Intérieur.

Dans un communiqué, le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme a demandé au ministère de l’Intérieur que « les candidats NPA, portant des couleurs qui ne sont plus celles de la République, soient invalidés ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...