Rechercher

Hébron : Des Palestiniens accrochent un drapeau nazi à des câbles électriques

Un soldat a ouvert le feu pour faire tomber le drapeau ; ce n'est pas la première fois qu'un symbole nazi est utilisé en signe de protestation

Un drapeau nazi accroché à des câbles électriques dans le village palestinien de Beit Ummar en Cisjordanie, le 26 septembre 2021. (Capture d'écran/Instagram)
Un drapeau nazi accroché à des câbles électriques dans le village palestinien de Beit Ummar en Cisjordanie, le 26 septembre 2021. (Capture d'écran/Instagram)

Des manifestants palestiniens ont accroché un drapeau nazi arborant une croix gammée dans le village de Beit Ummar samedi, à proximité de Hébron.

Le drapeau était accroché à des câbles électriques près d’un poste militaire israélien.

Une vidéo de l’armée montre les soldats ouvrant le feu sur le drapeau et le faisant tomber au sol.

Les Palestiniens ont occasionnellement utilisé le symbole de la croix gammée pour protester contre l’État juif et dénoncer ses actions en Cisjordanie et à Gaza.

En août cette année, des Palestiniens qui protestaient contre un avant-poste israélien illégal en Cisjordanie ont mis le feu à une structure représentant une étoile de David combinée à une croix gammée.

En 2018, des Palestiniens de Gaza avaient lancé vers Israël un cerf-volant arborant une croix gammée et transportant un cocktail Molotov.

L’incident de samedi est survenu dans un contexte de tensions croissantes dans la région, avec une recrudescence des violences, ces derniers mois, en Cisjordanie.

La veille, un Palestinien de 27 ans est mort, tué par balle, pendant des affrontements avec des militaires à proximité de la ville de Beita, en Cisjordanie, a noté le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne.

Huit autres Palestiniens ont été blessés par des balles en caoutchouc, a noté l’agence de presse officielle palestinienne Wafa.

L’armée israélienne a indiqué dans un communiqué que ses forces étaient intervenues dans des affrontements violents, à proximité de l’avant-poste d’Evyatar, avec des manifestants qui ont brûlé des pneus et jeté des pierres en direction des soldats.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...