Herzog : il faut boucler la Cisjordanie pour contrer la vague terroriste
Rechercher

Herzog : il faut boucler la Cisjordanie pour contrer la vague terroriste

Le leader de l'opposition a critiqué 'l'échec' sécuritaire de Netanyahu et dit qu'Abbas est l' « une des voix saines » parmi les Palestiniens

Le chef de l'opposition, Isaac Herzog, allume une bougie sur le site où Nehémia Lavi et Aharon Benett ont été poignardés à mort dans la Vieille Ville la semaine dernière. Herzog s'est rendu dans la Vieille Ville de Jérusalem, le jeudi 8 octobre 2015 (Photo: La page Facebook d'Isaac Herzog)
Le chef de l'opposition, Isaac Herzog, allume une bougie sur le site où Nehémia Lavi et Aharon Benett ont été poignardés à mort dans la Vieille Ville la semaine dernière. Herzog s'est rendu dans la Vieille Ville de Jérusalem, le jeudi 8 octobre 2015 (Photo: La page Facebook d'Isaac Herzog)

Le chef de l’opposition, Isaac Herzog, a appelé le gouvernement à imposer un bouclage en Cisjordanie au cours des prochains jours pour tenter de contrecarrer la recrudescence du terrorisme.

Herzog a déclaré à la radio militaire que la fermeture de la Cisjordanie pour quelques jours pourrait aider à calmer l’atmosphère et prévenir de certaines attaques.

Il a également décrit le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas comme « l’une des dernières voix saine » parmi les Palestiniens et a déclaré qu’il était vital que les dirigeants israéliens et palestiniens modifient le « ton » de leur interaction et que les tensions entourant le mont du Temple se « calment ».

Herzog s’est rendu dans la Vieille Ville de Jérusalem plus tôt dans la journée de jeudi et a critiqué le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, sur la réponse du gouvernement aux attaques terroristes à Jérusalem et en Cisjordanie.

« Le Premier ministre a attendu et attendu et n’a pas pris soin d’interdire les extrémistes de la région à temps ».

Faisant allusion aux législateurs de la coalition qui sont entrés sur le mont du Temple de la Vieille Ville et a laissé entendre qu’ils avaient déclenché les récents troubles.

Herzog a ajouté : « Les hommes politiques qui sont venus au mont du Temple ont apporté une allumette sur le territoire qu’ils n’auraient pas dû allumer. J’aurais beaucoup mieux géré la situation ».

Tzipi Livni et Isaac Herzog dans la Vieille Ville le 8 octobre 2015 (Crédit : Flash 90)
Tzipi Livni et Isaac Herzog dans la Vieille Ville le 8 octobre 2015 (Crédit : Flash 90)

La députée de l’opposition, Tzipi Livni, qui a visité la Vieille Ville avec Herzog, a déclaré : « Les appels [lancés aux habitants de Jérusalem] de porter des armes signalent une perte de contrôle du gouvernement – et vont conduire à l’anarchie totale ».

Elle faisait apparemment allusion aux commentaires faits plus tôt jeudi par le maire de Jérusalem, Nir Barkat, qui a appelé les Israéliens possédant une arme autorisée à l’avoir avec eux en tout temps.

Livni a également fait référence à une décision prise plus tôt dans la journée par Netanyahu pour empêcher les politiciens d’entrer sur la colline, en disant que le Premier ministre devrait faire « preuve de courage et dire – comme il a dit aux députés de ne pas aller sur le mont du Temple jusqu’à nouvel ordre – il n’y aura aucune construction en [Cisjordanie] jusqu’à nouvel ordre ».

Netanyahu n’a pas annoncé publiquement de gel de la construction, mais selon des rapports publiés plus tôt cette semaine, il aurait dit, lors de réunions avec des ministres, qu’un tel gel est de facto en vigueur.

Pourtant, Livni a déclaré que la décision d’interdire l’accès aux législateurs de tous les partis sur la colline est « correcte mais c’est dommage que cela vienne un an après l’avoir promis aux Jordaniens ».

La Jordanie est la tutrice légale du mont du Temple et gère le site par le biais de l’autorité religieuse du Waqf.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...