Rechercher

Herzog rencontre le président tchèque à Prague et salue son « amour pour Israël »

Le président israélien a remis la médaille d'honneur à son homologue Miloš Zeman qui affirme « soutenir pleinement le peuple israélien »

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le président Isaac Herzog remet à son homologue tchèque, Miloš Zeman, la médaille d'honneur présidentielle israélienne à Prague le 11 juillet 2022 (Crédit : Haim Zach/GPO)
Le président Isaac Herzog remet à son homologue tchèque, Miloš Zeman, la médaille d'honneur présidentielle israélienne à Prague le 11 juillet 2022 (Crédit : Haim Zach/GPO)

Le président Isaac Herzog a rencontré lundi son homologue tchèque, Milos Zeman, à Prague, et lui a remis la médaille d’honneur présidentielle israélienne.

Herzog a été accueilli par Zeman et la première dame Ivana Zemanová au Château de Prague, la résidence présidentielle tchèque. La cérémonie de bienvenue a été marquée par une garde d’honneur et l’exécution des hymnes nationaux israélien et tchèque.

Les deux dirigeants ont ensuite eu un entretien en tête-à-tête, suivi d’une réunion plus large avec leurs collaborateurs.

Herzog a remis la médaille au début d’un déjeuner d’État.

Le président Isaac Herzog et son homologue tchèque, Miloš Zeman, passent en revue une garde d’honneur à Prague le 11 juillet 2022 (Crédit : Haim Zach/GPO)

« Vous êtes un allié important », a déclaré Herzog, « et votre amour pour Israël lui a conféré une reconnaissance au sein de la famille des nations. Ce n’est pas un secret que depuis plusieurs décennies, Israël et la Tchécoslovaquie sont de véritables partenaires, apprenant l’un de l’autre, se soutenant mutuellement et comptant l’un sur l’autre. »

Herzog a également remercié Zeman pour le soutien de Prague à Israël dans les forums internationaux et pour le transfert d’une branche de l’ambassade tchèque à Jérusalem.

« Inutile de dire que la République tchèque soutient pleinement le peuple israélien face à la communauté internationale », a affirmé Zeman. « Dans ce contexte, nous avons également discuté avec M. le Président de la décision anti-israélienne du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, une décision que nous avons tous deux condamnée avec force. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...