Israël en guerre - Jour 191

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Hilly Solomon, 26 ans : Grande amie des chiens et apprentie créatrice de mode

Elle a été assassinée par des terroristes du Hamas lors de la rave Supernova le 7 octobre

Hilly Solomon (Autorisation)
Hilly Solomon (Autorisation)

Hilly Solomon, 26 ans, originaire de Kfar Yona, a été assassinée par des terroristes du Hamas lors de la rave Supernova le 7 octobre dernier.

Elle s’était rendue à la rave avec son amie Mapal Adam, qui a elle aussi été tuée, et le petit ami de cette dernière, Roi, qui a pris une balle et a survécu.

Plusieurs jours durant, la famille de Hilly a tenté de savoir ce qui lui était arrivé avant d’être informée de la découverte de son corps.

Elle a été inhumée le 10 octobre dernier à Kfar Yona. Elle laisse dans la peine ses parents, Maggy et Benny, ainsi que ses sœurs aînées Tal et Keren.

Hilly allait lancer sa propre marque de vêtements pour les festivals, qu’elle avait baptisée Ashkara. Le 4 octobre, elle avait publié un article au sujet du lancement de la marque, prévu le 20 octobre à Tel Aviv, soit deux semaines après sa mort et une semaine avant son 27e anniversaire.

Grande amie des chiens, Hilly avait fait son service au sein de l’unité canine d’Oketz. Sa sœur Keren, qui dirige une ferme de « réhabilitation » pour les animaux et les humains, a déclaré à Ynet son intention de créer un parc à chiens thérapeutique en souvenir de sa sœur, pour traiter les personnes souffrant de stress post-traumatique.

« Quand j’organisais des événements à la ferme, Hilly était toujours la première », se rappelle Keren pour Ynet. « Quand je vivais à la ferme, elle venait me voir et nous nous asseyions dehors pour qu’elle puisse faire des câlins aux animaux. Elle avait une relation incroyable avec un chien handicapé nommé Nicky. Elle disait même qu’elle le prendrait avec elle quand elle quitterait la maison de nos parents. Malheureusement, elle n’en aura jamais eu l’occasion. »

Tal a écrit sur Instagram : « Ma petite sœur, ma meilleure amie et mon âme sœur, pour toujours, a été sauvagement assassinée par des terroristes le 7 octobre. C’est avec moi qu’elle a eu son dernier coup de fil. J’ai entendu avec effroi le bruit des balles qui l’ont touchée. »

Elle aimerait que tout le monde sache à propos de Hilly « qu’elle n’aurait jamais dû être là, qu’elle avait consacré sa vie aux autres et qu’elle avait des rêves – tout ça pour finir tuée par des monstres, subitement, alors qu’elle était au sol, impuissante, effrayée et seule. Elle qui se sentait en sécurité, entourée d’amis et d’amour, a, en un instant inconcevable, été fauchée à jamais. »

Son père Hilly, Benny, dit d’elle qu’elle avait une « passion pour la vie et la réussite personnelle. Un équilibre entre le plaisir, les amis, la danse, les rires, la nourriture, les voyages, le saut à l’élastique et la chute libre. Ses « grandes réussites », a-t-il écrit, « furent celles auxquelles on s’attendait le moins, comme son service militaire, pourtant difficile, ou la création d’une entreprise florissante, à partir de rien, en l’espace d’un an. Son charme, son humour, son intégrité, sa gentillesse et son esprit ont fait fondre plus d’un cœur.

Sa mère, Maggy Solomon, a déclaré à la chaîne publique Kan que Hilly était une fille « avec des rêves à n’en plus finir, des envies inextinguibles, une foi incroyable dans le bien et un grande enthousiasme pour la vie ».

« Sa volonté faisait tomber tous les obstacles et lui permettait de remporter des succès, de conquérir tout ce qu’elle voulait », ajoute Maggy. Elle relève, avec « une bonne dose d’ironie » que la marque de vêtements de Hilly, Ashkara, « était spécialisée dans les tenues pour les festivals et les fêtes en plein air – un autre rêve qui s’est effondré en un instant. Hilly avait de grands rêves, vivait la vie en grand, faisait la fête, dansait, voyait ses amis – comme si elle savait qu’elle n’avait pas beaucoup de temps devant elle. »

« Notre belle et sage Hilly nous a quittés trop tôt parce que les bonnes âmes ne restent pas trop par ici – elles viennent, font le plein de lumière et repartent. Et nous ? Nous restons là, éplorés. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.