Inondations : le bilan grimpe à 10 morts après la découverte du corps d’une ado
Rechercher

Inondations : le bilan grimpe à 10 morts après la découverte du corps d’une ado

Les lycéens avaient disparu pendant une randonnée dans le secteur de la mer Morte ; les chefs de leur académie pré-militaire pourraient devoir répondre d'homicide par négligence

  • Une femme pleure aux côtés d'agents de police devant l'académie prémilitaire Benny Tzion de Tel Aviv qui avait organisé une randonnée qui a causé la mort de 9 adolescents dans la journée, le 26 avril 2018 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
    Une femme pleure aux côtés d'agents de police devant l'académie prémilitaire Benny Tzion de Tel Aviv qui avait organisé une randonnée qui a causé la mort de 9 adolescents dans la journée, le 26 avril 2018 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
  • Ella Or de Maaleh Adumim, tuée lors d'une crue subite dans le sud du pays au cours d'un voyage scolaire le 26 avril 2018 (Crédit :  Facebook)
    Ella Or de Maaleh Adumim, tuée lors d'une crue subite dans le sud du pays au cours d'un voyage scolaire le 26 avril 2018 (Crédit : Facebook)
  • Tzur Alfi de Mazkeret Batya, tué lors d'une crue subite dans le sud durant un voyage scolaire, le 26 avril 2018 (Crédit : Facebook)
    Tzur Alfi de Mazkeret Batya, tué lors d'une crue subite dans le sud durant un voyage scolaire, le 26 avril 2018 (Crédit : Facebook)
  • Un hélicoptère militaire recherche des randonneurs portés-disparus dans le sud d'Israël, près de la mer Morte, le 26 avril 2018 (Crédit :  Hadas Parush/Flash90)
    Un hélicoptère militaire recherche des randonneurs portés-disparus dans le sud d'Israël, près de la mer Morte, le 26 avril 2018 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
  • Romi Cohen de Maor, qui a été tuée lors d'une crue subite durant un voyage scolaire le 26 avril 2018 (Crédit : Facebook)
    Romi Cohen de Maor, qui a été tuée lors d'une crue subite durant un voyage scolaire le 26 avril 2018 (Crédit : Facebook)
  • Yael Sadan de Jérusalem, qui a été tuée lors d'une crue subite dans le sud durant un voyage scolaire le 26 avril 2016 (Crédit : Facebook)
    Yael Sadan de Jérusalem, qui a été tuée lors d'une crue subite dans le sud durant un voyage scolaire le 26 avril 2016 (Crédit : Facebook)
  • Les bénévoles du service de secours  ZAKA transportent les corps des adolescents israéliens tués lors d'une crue subite à proximité de la mer Morte, le 26 avril 2018 (-Crédit :  ZAKA)
    Les bénévoles du service de secours ZAKA transportent les corps des adolescents israéliens tués lors d'une crue subite à proximité de la mer Morte, le 26 avril 2018 (-Crédit : ZAKA)
  • Shani Shamir de Shoham, tuée dans une crue subite dans le sud du pays pendant un voyage scolaire le 26 avril 2018 (Crédit : Facebook)
    Shani Shamir de Shoham, tuée dans une crue subite dans le sud du pays pendant un voyage scolaire le 26 avril 2018 (Crédit : Facebook)

Une crue subite a causé la mort de dix adolescents israéliens qui effectuaient une randonnée jeudi, au sud de la mer Morte. Neuf de leurs dépouilles ont été retrouvées durant l’après-midi et la soirée, et la dixième victime a été découverte aux premières heures de la matinée de vendredi.

Les 10 jeunes faisaient partie d’un groupe de 25 lycéens qui participaient à une randonnée organisée par l’académie prémilitaire Benny Tzion de Tel Aviv. Ils devaient commencer le programme l’année prochaine et cette excursion avait pour objectif de permettre aux jeunes de tisser les premiers liens.

La randonnée a été organisée malgré des mises en garde contre des conditions climatiques menaçantes. Neuf filles et un garçon ont perdu la vie lorsque le groupe a été frappé par une crue subite à Nahal Tzafit, une rivière située dans le sud du secteur de la mer Morte.

La police a ouvert une enquête sur les circonstances qui entourent la tragédie.

Le chef du programme préparatoire prémilitaire Benny Tzion, basé à Tel Aviv, et deux membres du personnel ont été interrogés jeudi soir par la police. Selon des informations qui n’ont pas été confirmées, ils seraient soupçonnés d’homicide par négligence pour avoir emmené les jeunes randonner malgré les mises en garde faisant état de potentielles crues dans la zone.

Yael Sadan de Jérusalem, qui a été tuée lors d’une crue subite dans le sud durant un voyage scolaire le 26 avril 2016 (Crédit : Facebook)

Les autorités ont confirmé la mort de neuf victimes dès jeudi soir et indiqué que les équipes de secours oeuvraient encore à localiser une adolescente portée disparue lors de l’incident. Vendredi, aux premières heures de la matinée, sa dépouille a été retrouvée à proximité de Neot Hakikar, au sud de la mer Morte.

Deux lycéens ont été légèrement à modérément blessés et les 13 autres membres du groupe ont été retrouvés et secourus. Ils étaient indemnes.

Romi Cohen de Maor, qui a été tuée lors d’une crue subite durant un voyage scolaire le 26 avril 2018 (Crédit : Facebook)

Sept des neuf jeunes victimes ont été identifiées dès jeudi soir. Il s’agit de Shani Shamir de la ville de Shoham, dans le centre du pays ; d’Ella Or, originaire de Maale Adumim; de Maayan Barhum et de Yael Sadan habitante de Jérusalem; de Tzur Alfi, le seul garçon, de la municipalité de Mazkeret Batya dans le centre du pays ; d’Agam Levy, de la ville de Hérut, dans le centre d’Israël et de Romi Cohen de Maor, à proximité de Hadera.

L’un des adolescents ayant survécu a raconté qu’il avait vu une vague haute de trois mètres engloutir ses amis.

« J’ai vu les corps flotter dans l’eau, je ne savais pas s’ils étaient en vie ou si ce que je voyais, c’était vraiment des corps », a raconté un père, identifié sous le nom de Nissim, qui rapportait les propos de son fils sur la chaîne Hadashot.

Tzur Alfi de Mazkeret Batya, tué lors d’une crue subite dans le sud durant un voyage scolaire, le 26 avril 2018 (Crédit : Facebook)

« A un moment, il y a eu une vague de trois ou quatre mètres de haut », a narré le jeune à son père. « Je me tenais étroitement à une amie… mais nous ne réussissions pas à résister au flot massif d’eau ».

« Elle m’a lâchée, je l’ai vu de mes propres yeux », a-t-il dit à son père.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et d’autres députés ont exprimé leurs condoléances aux familles des victimes jeudi soir.

« L’Etat d’Israël porte le deuil de ces jeunes vies prometteuses qui ont été interrompues par cette tragédie dans l’Arava », a écrit Netanyahu sur Twitter.

« Nous embrassons les familles plongées dans le chagrin et prions pour le rétablissement rapide des blessés », a-t-il ajouté.

Deux adolescents sont actuellement soignés pour blessures à l’hôpital Soroka de Beer Sheva.

Ella Tzur de Maaleh Adumim, tuée lors d’une crue subite dans le sud du pays au cours d’un voyage scolaire le 26 avril 2018 (Crédit : Facebook)

Le ministre de l’Education Naftali Bennett a fait part de ses condoléances pour cette « lourde tragédie » et indiqué que son ministère resterait en contact avec les lycées des défunts dans les prochains jours.

Le président Reuven Rivlin a expliqué que le pays entier « est en deuil de la perte de ces jeunes vies prometteuses lors de cet effroyable catastrophe ». Il a ajouté qu’Israël « étreint » les familles plongées dans la douleur et qu’il souhaitait une guérison rapide aux blessés.

Shani Shamir de Shoham, tuée dans une crue subite dans le sud du pays pendant un voyage scolaire le 26 avril 2018 (Crédit : Facebook)

Le coordinateur spécial de l’ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient Nikolay Mladenov a également présenté ses condoléances, disant que ses « pensées et prières étaient aux côtés d’#Israel et des familles des neuf enfants tragiquement tués dans des pluies torrentielles aujourd’hui autour de #NahalTzafit ».

« Des équipes incroyables de secours ont sauvé quinze jeunes et continuent leur travail », a-t-il écrit dans un tweet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...