Israël en guerre - Jour 285

Rechercher

Iran: Washington renforce ses sanctions, cible le secteur du bâtiment

Les Etats-Unis pourront "empêcher l'Iran d'acquérir des matériaux stratégiques pour les Gardiens de la Révolution, son secteur du bâtiment et ses programmes de prolifération"

Sur cette photo de l'agence de presse chinoise Xinhua News, les ouvriers travaillent sur la construction d'une turbine dans la centrale nucléaire de  Bushehr , dans la ville portuaire de Bushehr, dans le sud du pays, le 25 février 2009 (Crédit : AP Photo/Xinhua, Liang Youchang)
Sur cette photo de l'agence de presse chinoise Xinhua News, les ouvriers travaillent sur la construction d'une turbine dans la centrale nucléaire de Bushehr , dans la ville portuaire de Bushehr, dans le sud du pays, le 25 février 2009 (Crédit : AP Photo/Xinhua, Liang Youchang)

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi un renforcement ciblé de leurs sanctions contre l’Iran, en visant le secteur du bâtiment que Washington a déclaré lié aux Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique de la République islamique d’Iran.

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo « poursuit les restrictions à l’encontre du programme nucléaire du régime iranien », a déclaré dans un communiqué la porte-parole du département d’Etat américain, Morgan Ortagus.

Deux séries de décisions entraînant des sanctions ont été annoncées: « l’une identifiant le secteur du bâtiment iranien comme étant contrôlé directement et indirectement par les Gardiens de la Révolution islamique », et l’autre liant des matériaux jugés stratégiques aux « programmes nucléaire, balistique ou militaire » de Téhéran.

Avec ces décisions, les Etats-Unis auront la possibilité « d’empêcher l’Iran d’acquérir des matériaux stratégiques pour les Gardiens de la Révolution, son secteur du bâtiment et ses programmes de prolifération », poursuit le communiqué.

L’objectif affiché est de retarder ou de compliquer la volonté supposée de l’Iran de se réarmer ou de reconsolider son secteur nucléaire.

Washington s’est unilatéralement retiré en 2018 de l’accord international encadrant le programme nucléaire iranien et a rétabli de lourdes mesures coercitives contre l’économie iranienne.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.