Israël a affronté une équipe arabe dans un tournoi d’échecs en ligne
Rechercher

Israël a affronté une équipe arabe dans un tournoi d’échecs en ligne

Les organisateurs qualifient l'événement "d'historique” : des joueurs de pays sans relations diplomatiques avec Israël ont affronté des Israéliens ; l'équipe arabe victorieuse

Illustration. Un jeu d'échecs (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Illustration. Un jeu d'échecs (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Des joueurs d’échecs israéliens ont récemment participé à un tournoi en ligne contre une équipe composée de joueurs arabes comprenant des représentants de la Syrie, de l’Algérie et de la Tunisie, pays qui n’ont pas de liens diplomatiques avec Israël.

Au total, 65 joueurs israéliens et arabes ont participé au Championnat d’échecs en blitz, auquel ont également participé des représentants du Maroc, de la Jordanie et de l’Égypte.

Le club Chess4all, dirigé par Lior Aizenberg, un vétéran des échecs qui a participé à plusieurs combats contre la discrimination et les boycotts anti-Israël dans le monde des échecs, représentait Israël. Il a organisé l’événement avec Alon Cohen du Jeruchess Club.

Aizenberg, qui a qualifié le tournoi « d’événement historique », a déclaré que les joueurs des pays arabes avec lesquels Israël n’a pas de relations apparaissaient avaient leurs drapeaux nationaux en arrière-plan, ajoutant que le dialogue avec les joueurs avait été « très civilisé », sans aucune remarque anti-israélienne.

Lior Aizenberg, directeur du club Chess4all. (Autorisation)

« Le sport est une chose merveilleuse pour rassembler les gens et créer des liens », a déclaré Aizenberg au Times of Israël. « Nous avons l’intention de continuer à relier les gens par les échecs et nous espérons que, grâce à cette initiative, nous continuerons à y parvenir. »

Par le passé, Aizenberg s’est battu contre une interdiction saoudienne de participation de l’équipe nationale d’Israël au championnat du monde en blitz et de rapidité à Riyad, interdiction qui avait finalement conduit à la délocalisation du championnat en Russie.

« En tant qu’Israéliens, nous devons défendre notre droit à faire pression sur les organisations internationales pour qu’elles n’acceptent aucune discrimination à l’encontre des athlètes et des sportifs israéliens », a déclaré M. Aizenberg. « Nous ne pouvons pas accepter une situation où des athlètes arabes refusent de jouer contre Israël. Nous ne pouvons pas accepter que les tirages au sort soient modifiés pour éviter que les Arabes n’affrontent les Israéliens. »

Lors du tournoi en ligne, les pays arabes ont mis en place une équipe solide, comprenant des joueurs de haut niveau dont Aizenberg a demandé qu’ils ne soient pas nommés afin de protéger leur identité, et ont battu Israël 371-311.

Illustration – Des participants au Championnat du monde de rapidité et en blitz du Roi Salmane, la première compétition internationale d’échecs organisée en Arabie Saoudite, dans la capitale Riyad, le 26 décembre 2017. (AFP/STRINGER)

Aizenberg a déclaré que si les clubs israéliens n’ont peut-être pas présenté leur meilleure équipe possible, l’équipe arabe a affiché un niveau très élevé.

Andrei Gurbanov, membre de l’équipe et ancien champion du monde individuel de l’IPCA (International Physically Disabled Chess Association), a réalisé une performance exceptionnelle pour l’équipe israélienne pendant la compétition et a décrit l’atmosphère comme spéciale.

« Nous étions tous très enthousiastes à l’idée d’un événement qui a une telle signification », a déclaré M. Gurbanov. « Une fois que tout était prêt, nous avons donné le maximum pour gagner et aider notre équipe. »

Le grand maître Gabriel Flom, un autre membre de l’équipe israélienne, a déclaré que l’équipe arabe avait « fait preuve d’une capacité d’attaque exceptionnelle ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...