Un tournoi d’échecs transféré de Ryad en Russie après des plaintes israéliennes
Rechercher

Un tournoi d’échecs transféré de Ryad en Russie après des plaintes israéliennes

Le Championnat du monde d'échecs de parties rapides ne pourra pas se tenir en Arabie saoudite en raison des politiques du royaume, qui excluent "certains" joueurs éligibles

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Les participants du King Salman World Rapid and Blitz Championships, premier tournoi international d'échecs organisé par l'Arabie saoudite, à Ryad, le 26 décembre 2017. (Crédit : AFP/STRINGER)
Les participants du King Salman World Rapid and Blitz Championships, premier tournoi international d'échecs organisé par l'Arabie saoudite, à Ryad, le 26 décembre 2017. (Crédit : AFP/STRINGER)

La Fédération internationale des échecs (FIDE) a confirmé lundi qu’un tournoi, qui devait se dérouler pour la deuxième année consécutive en Arabie saoudite, a été transféré en Russie, en raison des politiques du royaume qui excluent certains joueurs éligibles.

Deux joueurs d’échecs israéliens avaient contacté la FIDE car ils craignaient d’être empêchés de jouer au Championnat du monde d’échecs de parties rapides, comme cela a été le cas l’an dernier. Ils se sont vus refuser le visa d’entrée dans le royaume par les autorités saoudiennes .

« Le Championnat a été transféré d’Arabie saoudite en Russie, en raison de la politique adoptée par les organisateurs saoudiens », a déclaré Emil Sutovsky, directeur-général de la FIDE au Times of Israel dans un e-mail.

Bien que Sutovsky n’ait pas nommément mentionné le blocage dont font l’objet les citoyens israéliens en particulier, cette décision survient après que le joueur Ilya Smirin et l’organisateur Lior Aizenberg ont adressé une lettre à la FIDE demandant à ce que des mesures soient prises pour leur permettre de participer au tournoi.

Posted by Emil Sutovsky on Thursday, 28 June 2018

« Les nouveaux dirigeants de la FIDE ont été très clairs sur le fait qu’ils n’organiseront plus d’événements officiels dans des pays qui refusent des droits d’entrée et des traitements équitables aux joueurs équitables », a écrit Sutovsky. « Cependant, les responsables à Ryad ne pouvaient pas garantir l’entrée aux délégations de toutes les fédérations nationales qui avaient un droit à participer à l’événement. »

« C’est pourquoi, après que toutes les tentatives ont échoué, nous avons décidé de transférer le Championnat du monde d’échecs de parties rapides en Russie, en dépit de la très généreuse aide financière proposée par l’Arabie saoudite », a écrit Sutovsky, lui-même éminent joueur d’échecs israélien. « Nous nous tiendrons à cette politique et nous nous assurerons que toutes les joueurs, quel que soit leur pays d’origine, ne soit pas interdit d’entrée dans un tournoi officiel, en fonction de leur nationalité, de leur ethnie, race ou genre. »

Dans la lettre adressée à la FIDE, les Israéliens avaient écrit qu’ils avaient manqué le tournoi de 2017 parce que « la FIDE n’est pas parvenue à garantir des visas pour entrer dans le Royaume d’Arabie saoudite aux ressortissants israéliens et n’est également pas parvenue à garantir une égalité de traitement à les protéger des discriminations basées sur leur nationalité. »

Le tournoi d’échecs se déroulera donc en Russie, du 25 au 31 décembre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...