Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

Israël-Hamas: Déclaration commune de l’Australie, du Canada et de la Nouvelle-Zélande

Anthony Albanese, Justin Trudeau et Christopher Luxon ont voté à l'Assemblée générale de l'ONU une résolution qui appelait à un cessez-le-feu mais qui ne mentionnait pas le Hamas ni ne condamnait ses atrocités du 7 octobre contre le peuple israélien

Photo montage : de gauche à droite : Le Premier ministre australien Anthony Albanese s'exprime lors d'un déjeuner d'État au Département d'État à Washington, le jeudi 26 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Jose Luis Magana) ; Le Premier ministre canadien Justin Trudeau s'adresse au parlement canadien à Ottawa, le 24 mars 2023. (Crédit : Mandel Ngan/Pool via AP) ; Le nouveau Premier ministre néo-zélandais Christopher Luxon s'exprime lors d'une conférence de presse avec Winston Peters (non représenté), chef du parti New Zealand First, et David Seymour, chef du parti ACT (non représenté), après avoir signé un accord pour former un gouvernement de coalition au Parlement à Wellington le 24 novembre 2023. (Crédit : Marty MELVILLE / AFP)
Photo montage : de gauche à droite : Le Premier ministre australien Anthony Albanese s'exprime lors d'un déjeuner d'État au Département d'État à Washington, le jeudi 26 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Jose Luis Magana) ; Le Premier ministre canadien Justin Trudeau s'adresse au parlement canadien à Ottawa, le 24 mars 2023. (Crédit : Mandel Ngan/Pool via AP) ; Le nouveau Premier ministre néo-zélandais Christopher Luxon s'exprime lors d'une conférence de presse avec Winston Peters (non représenté), chef du parti New Zealand First, et David Seymour, chef du parti ACT (non représenté), après avoir signé un accord pour former un gouvernement de coalition au Parlement à Wellington le 24 novembre 2023. (Crédit : Marty MELVILLE / AFP)

Les Premiers ministres australien Anthony Albanese, canadien Justin Trudeau et néo-zélandais Christopher Luxon ont émis mardi une déclaration commune sur la guerre entre leur allié israélien et le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Les trois pays avaient voté plus tôt à l’Assemblée générale de l’ONU une résolution qui appelait à un cessez-le-feu mais qui ne mentionnait pas le Hamas ni ne condamnait ses atrocités du 7 octobre contre le peuple israélien.

En raison de la règle des deux-tiers, deux amendements initiés par Washington et Vienne et visant à évoquer le Hamas, avaient été rejetés.

Voici le texte de la déclaration commune dans son intégralité :

« L’Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande déplorent la perte de toutes les vies innocentes israéliennes et palestiniennes dans ce conflit et offrent leurs condoléances aux familles et aux communautés touchées par la violence.

Nous condamnons sans équivoque les attaques terroristes menées par le Hamas contre Israël le 7 octobre, le nombre effroyable de vies perdues et les actes de violence odieux perpétrés lors de ces attaques, y compris les actes de violence sexuelle. Nous condamnons le traitement inacceptable des otages par le Hamas et demandons la libération immédiate et inconditionnelle de tous les otages restants.

Nous reconnaissons le droit d’Israël d’exister et de se défendre. En se défendant, Israël doit respecter le droit international humanitaire. Les civils et les infrastructures civiles doivent être protégés. Nous sommes vivement préoccupés par la réduction de la zone de sécurité réservée aux civils à Gaza. Le prix à payer pour vaincre le Hamas ne peut être la souffrance continue de tous les civils palestiniens.

Nous demeurons profondément préoccupés par l’ampleur de la crise humanitaire à Gaza et par les risques continus auxquels sont exposés tous les civils palestiniens. Il faut accroître l’accès sûr et sans entrave à l’aide humanitaire et le maintenir.

La récente interruption des hostilités a permis la libération de plus d’une centaine d’otages et a favorisé l’acheminement de l’aide humanitaire aux populations civiles touchées. Nous reconnaissons les efforts diplomatiques constants déployés par les États-Unis, le Qatar et l’Égypte pour négocier cette interruption, et nous regrettons qu’elle n’ait pu être prolongée.

Nous souhaitons que l’interruption des hostilités soit rétablie et nous soutenons les efforts déployés de toute urgence par la communauté internationale pour parvenir à un cessez-le-feu durable. Ce cessez-le-feu ne peut être unilatéral. Le Hamas doit libérer tous les otages, cesser d’utiliser les civils palestiniens comme boucliers humains et déposer les armes.

Il n’y a aucun rôle pour le Hamas dans la gouvernance future de Gaza.

Nous soutenons le droit des Palestiniens à l’autodétermination. Nous nous opposons au déplacement forcé des Palestiniens de Gaza, à une nouvelle occupation de Gaza, à toute réduction de territoire et à tout recours au siège ou au blocus. Nous insistons sur le fait que Gaza ne doit plus servir de plateforme au terrorisme. Nous réaffirmons que les colonies sont illégales au regard du droit international. Les colonies et la violence des colons constituent de sérieux obstacles à une solution négociée à deux États.

Nous renouvelons notre engagement à travailler avec nos partenaires en vue d’instaurer une paix juste et durable fondée sur une solution à deux États, où Israéliens et Palestiniens peuvent vivre en sécurité à l’intérieur de frontières internationalement reconnues.

Nous sommes toujours préoccupés par les conséquences du conflit dans la région et nous exhortons tous les gouvernements de la région à s’efforcer de le maîtriser. Nous appelons les Houthis à cesser immédiatement leurs attaques contre les navires et les équipages internationaux opérant dans la mer Rouge.

Nous condamnons la montée de l’antisémitisme, de l’islamophobie et du sentiment d’hostilité envers les Arabes dans nos pays et dans le monde entier et restons fermement déterminés à lutter contre les préjugés, la haine et l’extrémisme violent. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.