Israël libère le berger libanais arrêté dans la zone frontière contestée
Rechercher

Israël libère le berger libanais arrêté dans la zone frontière contestée

Les médias libanais contestent la version d’Israël selon laquelle le suspect a “intentionnellement franchi la frontière”, affirmant qu'il aurait été “enlevé” sur le sol libanais

Un soldat israélien ouvre les portes du poste frontière de Rosh Hanikra entre Israël et le Liban dans le nord d'Israël, le 14 octobre 2020. (Ariel Schalit / AP)
Un soldat israélien ouvre les portes du poste frontière de Rosh Hanikra entre Israël et le Liban dans le nord d'Israël, le 14 octobre 2020. (Ariel Schalit / AP)

L’armée israélienne a libéré vendredi un berger libanais qu’elle a détenu la semaine passée dans la zone frontière entre les deux pays, a rapporté la mission de maintien de la paix de l’ONU au sud du Liban.

« Aujourd’hui, l’Armée israélienne a remis à la FINUL un berger libanais au poste [frontière] de Ras Naqoura », selon le communiqué de la mission.

« La FINUL l’a à son tour remis aux autorités libanaises par l’intermédiaire du Comité international de la Croix-Rouge », a-t-il ajouté.

L’armée israélienne a annoncé la libération du berger dans un message sur Twitter.

Elle a déclaré qu’il avait été arrêté mardi pour avoir « intentionnellement franchi la frontière entre le territoire libanais et Israël ».

Des bruits circulent selon lesquels le groupe terroriste libanais du Hezbollah, soutenu par l’Iran, utiliserait des bergers pour recueillir des renseignements sur les opérations militaires israéliennes le long de la frontière.

La FINUL a déclaré qu’elle avait ouvert une enquête pour établir les circonstances de l’incident, « notamment l’endroit exact où le berger a été appréhendé ».

Des soldats israéliens en mission dans la région du mont Dov le 28 janvier 2015, peu de temps après que deux soldats ont été tués dans une embuscade du Hezbollah. (AP Photo / Ariel Schalit)

L’armée libanaise avait identifié le berger comme Hassan Qasem Zahra et a affirmé qu’il gardait du bétail lorsqu’il a été « enlevé » dans la région de Kfarchouba au sud du Liban.

Les autorités libanaises ont appelé à la libération du berger dans une plainte déposée mercredi au Conseil de sécurité de l’ONU contre les violations répétées de la souveraineté libanaise par Israël.

Des avions militaires israéliens sont régulièrement entrés dans l’espace aérien libanais ces derniers jours, volant parfois à basse altitude.

Israël et le Liban sont toujours techniquement en guerre et la région frontalière est le théâtre d’incidents sporadiques, qui incluent des arrestations dans les zones contestées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...