Israël se rapproche du programme d’exemption de visa des Etats-unis
Rechercher

Israël se rapproche du programme d’exemption de visa des Etats-unis

Le taux de refus des visas pour les Israéliens est de 3,8 % en 2015 et la limite pour entrer dans le programme est de 3 %

L'aéroport de Newark (Crédit : CC BY switchstyle,Flickr)
L'aéroport de Newark (Crédit : CC BY switchstyle,Flickr)

WASHINGTON – Le taux de refus de visa américain pour les Israéliens a considérablement diminué l’année dernière, s’approchant du seuil qui permettrait à Israël d’entrer dans le programme d’exemption de visa américain.

Les chiffres de cette diminution ont été révélés mercredi dans un communiqué de presse publié par la représentante Grâce Meng, D-NY, qui a préconisé de permettre à Israël d’entrer dans le programme d’exemption de visa, ce qui permettrait aux ressortissants de voyager vers et depuis les pays participants sans prendre un visa au préalable.

Selon le communiqué, le taux de refus pour les Israéliens en 2015 était de 3,85 %, une nette diminution par rapport au 8,2% de 2014.

Le seuil d’entrée pour entrer dans le programme d’exemption de visa est un taux de refus de 3 %. Il y a actuellement 38 pays ayant conclu des accords d’exemption de visa avec les Etats-Unis, qui fait des exceptions pour certains pays qui dépassent le seuil.

Les groupes israéliens et pro-israéliens ont longtemps cherché l’entrée du pays dans le programme, ce qui permettrait des séjours de 90 jours pour affaires ou tourisme de citoyens d’Israël. Le programme est considéré comme un facilitateur pour le commerce.

Meng a accompagné son communiqué de presse avec une lettre remerciant le secrétaire d’Etat John Kerry pour la baisse des rejets. En 2014, le Département d’Etat a mis en place un groupe de travail conjoint avec Israël pour faciliter l’entrée d’Israël dans le programme d’exemption de visa.

« Je vous remercie de cette amélioration et vous exhorte à continuer de veiller à ce que le ministère demeure vigilant dans ses efforts pour évaluer adéquatement le refus l’entrée aux demandeurs de visa », a-t-elle écrit dans sa lettre datée du 7 mars.

L’une des raisons du taux de refus relativement élevé pour les visas israéliens était dû à un effort des fonctionnaires consulaires américains pour empêcher les jeunes Israéliens qui se rendaient aux États-Unis ostensiblement en tant que touristes mais qui trouvaient en réalité du travail illégalement, souvent dans la vente de prétendus produits de la mer Morte dans les centres commerciaux.

Il y a d’autres facteurs empêchant l’entrée d’Israël dans le programme comme la preuve qu’Israël fait de la discrimination envers les citoyens américains d’origine arabe et musulmane lorsqu’il attribue des visas ou les allégations selon lesquelles Israël fait de l’espionnage industriel aux États-Unis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...