Israël va multiplier par 4 le nombre de tests pour le coronavirus
Rechercher

Israël va multiplier par 4 le nombre de tests pour le coronavirus

Le nombre de tests quotidiens va passer de 400 à 1 600 ; le ministère commande de grandes quantités de médicaments anti-paludisme et anti-VIH, censés aider à traiter la maladie

Illustration : Un ambulancier du Magen David Adom effectue un test de coronavirus sur un bénévole au centre national d'opérations du coronavirus à Kiryat Ono, le 26 février 2020. (Crédit : Jack Guez/AFP)
Illustration : Un ambulancier du Magen David Adom effectue un test de coronavirus sur un bénévole au centre national d'opérations du coronavirus à Kiryat Ono, le 26 février 2020. (Crédit : Jack Guez/AFP)

Moshe Bar Siman-Tov, directeur général du ministère de la Santé, a déclaré mercredi qu’Israël prévoyait d’augmenter le nombre de tests de dépistage du nouveau coronavirus qu’il peut effectuer chaque jour, quadruplant ainsi le nombre de contrôles.

Le nombre de tests pour le virus devrait passer de 400 à 1 600 par jour, a-t-il déclaré à la Douzième chaîne.

Selon la chaîne, quatre grands hôpitaux – l’hôpital Ichilov à Tel-Aviv, le centre médical Soroka à Beer Sheva, le centre médical Beillinson à Petah Tikvah et l’hôpital Poriya dans le nord – ont, ces dernières semaines, contrôlé les personnes pour détecter les symptômes du COVID-19, mais pas pour la maladie elle-même, car les patients n’ont pas déclaré qu’ils étaient revenus de l’étranger, selon la Douzième chaîne.

En outre, le ministère de la Santé a récemment commencé à stocker de grandes quantités de médicaments anti-paludisme et anti-VIH, car ils seraient efficaces pour traiter les personnes gravement touchées par le COVID-19, a rapporté la radio de l’armée.

Des « dizaines de milliers » de doses ont été commandées et devraient arriver dans les semaines à venir, selon la radio.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé mercredi qu’Israël limitait à 100 personnes les rassemblements publics dans des espaces clos, dans le cadre de mesures de plus en plus strictes visant à freiner la propagation du coronavirus dans le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...